«Pas de solution dominicaine à la situation haïtienne», d’après le gouvernement de Luis Abinader

0
1352

Nous sommes la risée du monde. L’assassinat de Jovenel Moise, chez lui, comment un tel acte si abominable a-t-il pu se produire ? C’est à peine croyable. Et qu’est-ce qu’ils font encore en poste, les Gonzague Day, les Rockfeller Vincent, les Luberice, les Doré .. en quoi êtes-vous réellement utiles à la Nation ?

Dimanche 18 juillet 2021 ((rezonodwes.com))–Le gouvernement de la République dominicaine a assuré dimanche dans un communiqué qu’il n’y avait pas de «solution dominicaine» à la «situation» en Haïti après l’assassinat du président de facto Jovenel Moïse.

«Nous réitérons notre appel à la communauté internationale pour qu’elle contribue le plus possible à un climat favorable au dialogue. De même, nous affirmons qu’il n’y a pas de solution dominicaine à la situation haïtienne», selon le texte diffusé par le ministère dominicain des Affaires étrangères.

Le gouvernement de Luis Abinader exprime «sa préoccupation pour la crise qui débordé du cadre constitutionnel (…) nous sympathisons avec les voix qui depuis Haïti appellent à un grand dialogue national», selon le communiqué. «C’est un moment important pour la Nation haïtienne (…) Un changement démocratique de gouvernement nécessite un processus électoral juste, libre, transparent»

La République dominicaine avait annoncé mardi la reprise de ses exportations vers Haïti «pour des raisons humanitaires», près d’une semaine après avoir fermé sa frontière avec son voisin suite à l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse. Cette décision vise à maintenir le commerce haïtien «aux niveaux requis pour réduire la possibilité d’une pénurie générale qui susciterait une instabilité sociale et des flux migratoires», selon la présidence.

La République dominicaine avait fermé le 7 juillet sa frontière avec Haïti quelques heures après le lâche assassinat de Jovenel Moïse à son domicile par un commando armé. Elle avait également renforcé sa présence militaire à la frontière, une zone «en paix totale» et «totalement sécurisée» selon le président dominicain Luis Abinader. Les marchés binationaux dans les provinces frontalières avaient été suspendus.

source : Le Figaro

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.