Le MENFP appelle à la mobilisation citoyenne pour le bon déroulement des examens d’Etat

0
830

Samedi 17 juillet 2021 ((rezonodwes.com))–

A moins de 72 heures du début de la passation des épreuves officielles, les responsables du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) ont fait le point sur l’organisation des examens d’Etat, lors d’une rencontre avec la presse, ce vendredi 16 juillet en cours. Des précisions sont apportées sur le nombre de candidats et les consignes arrêtées en la circonstance. Un appel citoyen est aussi lancé pour la réussite des opérations avec la collaboration de toutes et de tous.

Suivant le nouveau calendrier révisé des examens d’Etat, la passation des épreuves officielles débute ce lundi 19 juillet avec les examens de 9ème année fondamentale, des Ecoles normales d’instituteurs (ENI) et des Centres d’éducation familiale (CEF). Les examens du bac suivent à partir du 26 juillet. Et Comme à l’accoutumée, les responsables du ministère ont tenu à rappeler les consignes et préciser les chiffres concernant les candidats attendus à ces évaluations officielles. Mais surtout, il s’agissait pour le directeur général du MENFP de lancer un appel citoyen pour une forte implication de la société à la réussite de ces épreuves, en regard du contexte difficile actuel.

Pour le Dr. Meniol Jeune, le MENFP est chargé de l’organisation de ces examens, mais leur bon déroulement dépend de l’engagement citoyen de toute la population. Il incombe à tout le monde de faciliter la tâche aux élèves et de privilégier les intérêts de ces jeunes qui aimeraient avoir la possibilité de composer dans un environnement préservé de troubles et de violences ; et de poursuivre leur parcours scolaire, a-t-il déclaré. Respecter les consignes, surtout le port du masque.

Accompagné des directeurs du Bureau national des examens d’Etat (BUNEXE), de la Direction de l’enseignement fondamental (DEF) et de la Direction de la formation et du perfectionnement (DFP), de la Direction de l’enseignement secondaire (DES), respectivement Renan Michel, Thervil Pierrin, Etzer Vixamar et Maxime Mésilas, le directeur général a rappelé, une fois de plus, aux candidats qu’ils sont tenus de respecter scrupuleusement les consignes édictées par le ministère en vue garantir le bon déroulement de cette opération. Il a mis un accent particulier sur l’obligation du port du masque, de l’uniforme, des sanctions relatives à la flagrance du délit de fraude et sur l’interdiction de pénétrer un centre d’examens avec une arme, quelle que soit sa nature. Le numéro 2 du MENFP a tenu à remercier tous ceux qui ont ardemment œuvré au bouclage des cours pour l’année académique 2020-2021 qui a été malheureusement affectée par des mouvements de violence de rue et par la COVID-19. Dr JEUNE dit avoir une pensée spéciale pour les parents, les enseignants et les élèves qui ont bravé nombre de difficultés au cours de ces mois de scolarité.

Le directeur général en a profité pour remercier le ministère de l’Economie et des Finances(MEF), la Commission nationale des marchés publics (CNMP), la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA) qui ont joué, chacun à leur manière, leur partition dans le cadre de la préparation de cette opération. De manière anticipée, il a étendu cette reconnaissance au ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP) et à la Police nationale d’Haïti(PNH) pour les dispositions arrêtées dans l’idée de sécuriser les centres d’examens. Une minute de silence en mémoire du Président.

Notons qu’au début de la conférence de presse, le directeur général du MENFP a demandé à l’assistance d’observer une minute de recueillement en mémoire du président Jovenel Moïse qui, rappelle-t-il, a toujours défendu et soutenu toutes les initiatives du MENFP, conformes à sa vision des choses et qui allaient dans le sens de l’accès et de l’amélioration de la qualité de l’éducation. Tout est fin prêt pour le bon déroulement des épreuvesPour sa part, le directeur de la DEF a confirmé que tout est fin prêt pour accueillir à travers le pays les 189 568 candidats de la 9ème année fondamentale et les 366 apprenants qui auront à passer les examens des Centres d’Education familiale. Thervil Pierrin a garanti que les examens sont à la portée des candidats et sont élaborés suivant en fonction des notions vues en salles de classe. Le directeur de la formation et du perfectionnement a, de son côté, rassuré les 3 305 étudiants-maîtres des Ecoles normales d’Instituteurs (ENI) qui, après trois ans de formation, s’apprêtent à subir les épreuves officielles pouvant attester leur qualification.

En tenant compte du climat de violence à Martissant, le MENFP a adopté un dispositif permettant aux candidats issus de la zone Sud du département de l’Ouest de rester à Carrefour en vue de passer leurs épreuves, a indiqué Etzer Vixamar. Un centre est ouvert en conséquence.

Dispositif mis en place pour les erreurs dans les fichesConcernant les erreurs relevées certaines fois dans les fiches, le directeur du BUNEXE signale à l’attention des candidats qu’en cas d’erreur identifiée dans leurs noms et date de naissance sur la fiche, ils auront un formulaire à leur disposition qui, une fois rempli avec les bonnes informations, avec une copie de leur acte de naissance, la correction sera introduite dans la base de données du MENFP. Ainsi, les candidats n’auront pas à placer une demande de correction à la suite de la publication des résultats des examens. En terminant par son appel pour l’implication de tous pour la bonne tenue de ces épreuves, le directeur général, Dr. Meniol JEUNE, a formulé des vœux de succès aux candidats, ce, au nom du ministre Pierre Josué Agénor Cadet, en son nom propre, et aux noms des directeurs techniques et de tous les agents du MENFP.Bureau de communication/MENFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.