Les applications chinoises pourraient faire l’objet d’assignations ou d’interdictions en vertu d’un décret de Joe Biden

0
904

Jeudi 24 juin 2021 ((rezonodwes.com))– Le décret du président Joe Biden visant à protéger les données sensibles des Américains obligerait certaines applications chinoises à prendre des mesures plus strictes pour protéger les informations privées si elles souhaitent rester sur le marché américain, selon des personnes proches du dossier. L’objectif est d’empêcher des « adversaires étrangers » comme la Chine et la Russie d’accéder à de grandes quantités d’informations commerciales personnelles et exclusives.

Le département américain du Commerce pourrait délivrer des citations à comparaître pour collecter des informations sur certaines applications logicielles pour smartphones, tablettes et ordinateurs de bureau. Ensuite, l’agence pourrait négocier les conditions de leur utilisation aux États-Unis ou interdire les applications, selon des personnes proches du dossier.

Le décret du 9 juin de Biden a remplacé les interdictions de 2020 de l’ancien président Donald Trump contre les applications chinoises populaires WeChat, détenues par Tencent Holdings Co et TikTok de ByteDance Ltd. L’administration de l’ancien président Donald Trump avait tenté d’empêcher les nouveaux utilisateurs de télécharger les applications, mais aussi d’interdire d’autres transactions techniques qui, selon TikTok et WeChat, pourraient effectivement bloquer l’utilisation des applications aux États-Unis.

Les tribunaux ont bloqué ces ordonnances, qui n’ont jamais pris effet.

Un examen distinct de la sécurité nationale américaine de TikTok lancé fin 2019 reste actif et en cours, a déclaré un responsable de la Maison Blanche, refusant de fournir des détails. La Maison Blanche reste très préoccupée par les risques liés aux données des utilisateurs de TikTok, a déclaré aux journalistes un autre responsable de l’administration.

« C’est un pas positif dans la bonne direction », a déclaré Gao Feng, porte-parole du ministère chinois du Commerce, lors d’une conférence de presse régulière. Gao a ajouté que la Chine avait remarqué que les États-Unis exigeaient un nouvel examen de la sécurité des applications et espère que « les États-Unis traiteront les entreprises chinoises de manière équitable et éviteront de politiser les problèmes économiques et commerciaux ».

Michael Bien, l’avocat principal de la WeChat Users Alliance, qui avait intenté une action en justice pour bloquer le décret de Trump, a félicité l’administration Biden pour avoir révoqué « l’interdiction à tort de WeChat qui … aurait conduit à la fermeture sans précédent d’une plateforme majeure, pour les communications utilisées par des millions de personnes aux États-Unis ».

Bien que le nouveau décret ne nomme pas les entreprises, il pourrait finir par capturer plus d’applications que les interdictions de Trump et mieux résister s’il est contesté devant les tribunaux. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.