Neymar, Cristiano Ronaldo, Olivier Giroud : qui fera tomber les records cet été ?

0
1182

Cet été, les trois attaquants pourraient entrer dans l’histoire de leur sélection, voire du football mondial pour CR7.

Neymar, Cristiano Ronaldo et Olivier Giroud
Neymar, Cristiano Ronaldo et Olivier Giroud ©Maxppp

L’été 2021 va-t-il être celui des records ? Alors que se jouent à distance l’Euro et la Copa América, trois joueurs ont bien l’intention de briller. Il s’agit de Cristiano Ronaldo (36 ans), Olivier Giroud (34 ans) et Neymar (29 ans). En effet, ces trois-là visent chacun un record. Le Portugais veut celui du record mondial des buts en sélection, tandis que le Français et le Brésilien peuvent devenir les meilleurs artilleurs de l’histoire de leur sélection nationale.

Il a participé à quatre Coupes du Monde (2006, 2010, 2014, 2018), va vivre son cinquième Championnat d’Europe (2004, 2008, 2012, 2016) et affiche 104 buts inscrits en 175 sélections. Lui, c’est bien sûr Cristiano Ronaldo. Véritable machine à marquer, le Lusitanien aborde cet Euro 2020 avec beaucoup d’ambitions. Tout d’abord parce que la Seleção das Quinas a son titre de champion d’Europe à défendre. Ensuite, parce que le joueur de la Juventus n’est plus qu’à cinq longueurs du meilleur buteur de l’histoire des sélections, l’Iranien Ali Daei (109 réalisations en 149 sélections). Toutefois, CR7 va devoir s’employer s’il veut battre ce record dans un grand tournoi.

CR7 va devoir s’employer

En effet, le Lusitanien n’a jamais explosé les compteurs lors d’une grande compétition internationale. Son record de but dans un Euro ou une Coupe du Monde est de 4 réalisations (lors du Mondial 2018 en Russie). Opposé à la France et l’Allemagne en phase de poules, Ronaldo aura déjà fort à faire. CR7 saura-t-il encore nous épater ? Ali Daei s’était dit persuadé en novembre 2020 que CR7 allait de toute façon lui ravir son bien. « Ronaldo dépassera mon record, j’en suis sûr, mais il lui reste encore sept buts pour l’atteindre (5 maintenant, ndlr). Ce serait un véritable honneur pour moi si un joueur de son calibre pouvait le battre. Il est l’un des meilleurs joueurs non seulement de cette époque, mais de tous les temps. C’est un phénomène absolu ».

De son côté, CR7 s’est montré moins enthousiaste à ce sujet ce lundi en conférence de presse. « Ce n’est pas un record qui me rend fou, c’est un beau record, mais le plus beau record serait de gagner l’Euro pour la deuxième fois de suite. L’équipe va bien, elle est préparée. J’espère que demain l’équipe entrera du bon pied, ce qui est très important dans ce type de compétition. »

Giroud y croit

« Je pense que c’est réalisable de battre le record de Thierry Henry. Je ne me fixe aucune limite. On fait ce métier pour marquer de son empreinte l’histoire du foot. » En janvier dernier, Olivier Giroud annonçait clairement qu’il avait les moyens de devenir le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France. D’ailleurs, à chaque fois le natif de Chambéry nous prouve qu’il a les ressources mentales pour atteindre cet objectif.

En dépit d’un temps de jeu ridicule à Chelsea (8 titularisations en 17 matches de Premier League) cette saison, Giroud a souvent prouvé à Didier Deschamps qu’il savait répondre présent malgré sa situation compliquée en club. Et même avec le retour de Karim Benzema en équipe de France, qui l’a relégué sur le banc de touche, Giroud a su se distinguer en se rapprochant du record d’Henry grâce à son doublé inscrit contre la Bulgarie.

Mais ça s’annonce corsé

Remplaçant en club, mais également en sélection, l’ancien pensionnaire du MHSC est habitué à aller chercher ses récompenses en souffrant. Et une fois encore, ce ne sera pas simple car son bilan lors des grandes compétitions n’est pas fameux : Euro 2012 (0 but), Mondial 2014 (1 but), Euro 2016 (3 buts), Mondial 2018 (0 but). Il pourra cependant compter sur le soutien de Thierry Henry. « Ce serait génial, un grand accomplissement. Les records sont faits pour être battus. Je lui parle souvent en fait, chaque fois qu’il marque un but ou deux, je lui dis toujours ‘bravo’, parce qu’il le mérite. »

Enfin, Neymar battra sans doute le record de Pelé, mais il est le moins bien placé des trois pour atteindre cet objectif dès cet été avec la Seleção. Buteur face au Venezuela à l’occasion du match d’ouverture de la Copa América, le joueur du PSG a trouvé la faille pour son troisième match consécutif avec les Auriverdes (buteur face à l’Équateur et le Paraguay lors des éliminatoires du Mondial 2022).

Neymar face au double comptage

Résultat : avec 67 buts en 106 sélections au compteur, Neymar est à dix longueurs du Roi Pelé (77 réalisations en 92 sélections). Et encore, il s’agit ici du comptage fait par la FIFA. Car dans le pays où les records de Pelé varient selon les dires du triple champion du monde, la fédération brésilienne (CBF) compte 95 buts en 115 capes pour son roi. Vous l’aurez compris, rattraper 10 buts lors d’une seule compétition ce n’est pas simple, alors s’il faut en plus tenir compte d’un comptage officieux… D’ailleurs, le sélectionneur brésilien, Tite, a préféré botter en touche à ce sujet.

« Ne comparons pas, c’est injuste de comparer les époques, les athlètes et les chiffres Il y a un grand Zico, qui est de ma génération. Il y a la génération Neymar, qui est extraordinaire, juste avant il y avait Romário, Ronaldo, extraordinaire aussi. Il y a des étapes, des cycles, des moments pour lesquels on se doit de ne pas les comparer. » On ne touche pas aux mythes !

Euro : l’équipe de France et les entrées en lice

  • Les Bleus n’ont manqué qu’un seul Euro depuis leur première victoire finale en 1984. Ils n’ont jamais perdu lors de leur entrée en lice et mieux encore… quand ils ont gagné, ils ont été au bout ou ils ont perdu contre le finaliste.
Dimitri Payet avait sauvé les Bleus pour leur premier match à l'Euro 2016 face à la Roumanie
Dimitri Payet avait sauvé les Bleus pour leur premier match à l’Euro 2016 face à la Roumanie ©Maxppp

L’Euro a ouvert ses portes il y a quelques jours maintenant et, ça y est, enfin, les Bleus vont faire leur début. C’est du lourd en plus puisque c’est l’Allemagne, dernier demi-finaliste de l’Euro 2016, battue par les Tricolores à Marseille (2-0). Pour autant, les Bleus ont connu quelques succès dans cette compétition, le premier trophée des Bleus dans cette épreuve remontant à 1984.

À cette époque, Michel Platini et consorts avaient montré la voie et n’attendaient que des successeurs. On a décidé, à Foot Mercato, de revenir sur les résultats des Français lors du premier match de la compétition et de voir aussi quelle a été la suite des évènements pour eux, jusqu’où ils ont pu aller. Même si, évidemment, cela ne présagera de rien.

Une victoire et une descente aux enfers

En 1984, l’équipe de France l’emporte donc à la fin, mais ils gagnent surtout leur première rencontre face au Danemark (1-0). Par la suite, ils battront la Belgique et la Yougoslavie, ainsi que le Portugal, après les prolongations, ainsi que l’Espagne, en finale. Quatre ans plus tard, les champions en titre ne pourront même pas défendre leur titre puisqu’ils n’avaient pas réussi à se qualifier.

Huit ans après le sacre de Platini et de ses copains, les Bleus retrouvent le Championnat d’Europe. Cette fois, c’est face à la Suède qu’ils démarrent. Ils n’arriveront pas à faire mieux qu’un match nul (1-1) et ne se qualifieront pas pour les quarts de finale puisque la Suède et le Danemark finiront devant et que seule la pauvre Angleterre arrivera à finir derrière les Bleus.

Demi-finale et victoire finale

En 1996, alors que les Frenchies n’ont pas réussi à se qualifier pour la Coupe du Monde 1994 aux USA et qu’ils préparent la Coupe du Monde dans l’Hexagone, ils vont faire le travail. Première confrontation contre la Roumanie et première victoire. Ils finiront d’ailleurs premier de leur poule et s’effondreront qu’en demi-finale, contre la République Tchèque, future finaliste, aux tirs au but.

Après avoir remporté la première Coupe du Monde de leur histoire, les Bleus s’apprêtent à tenter un fabuleux doublé pour le championnat d’Europe 2000, qui se joue en Belgique et aux Pays-Bas. Premier match, première victoire contre le Danemark, 3-0. Les Bleus finiront toutefois seconds derrière les Pays-Bas. Ensuite, c’est victoire contre l’Espagne, contre le Portugal grâce au but en or de Zidane sur penalty. En finale, tout le monde s’en rappelle, les Bleus climatisent les Italiens avec le but en or, cette fois, de David Trezeguet.

Les déceptions se suivent…

Le fiasco de la Coupe du Monde 2002 (0 but et éliminé en poules) a laissé des traces. C’est donc toute penaude que la France s’avance vers l’Euro 2004. On tremble tout du long, Barthez arrête un penalty de Beckham et Vieira et consorts sont menés 1-0. Finalement Zidane, d’un coup franc, puis d’un penalty en quelques minutes renversent le cours du match. La France finie première de son groupe, mais échouera en quarts contre la Grèce, future vainqueure.

Deux années après la finale époustouflante de la Coupe du Monde perdue contre l’Italie aux tirs au but, l’EdF est en reconstruction pour l’Euro 2008. Et ils vont vraiment décevoir. Un piètre 0-0 contre la Roumanie et une belle quatrième place de la phase de poules, où les Bleus terminent derrière l’Italie, les Pays-Bas et donc la Roumanie.

…Mais ne se ressemblent pas

Knysna est une terrible tâche dans l’histoire des Français. C’est alors que Laurent Blanc arrive et prépare l’Euro 2012 en Pologne et en Ukraine. Huit ans après, l’Angleterre se dresse à nouveau en face des Bleus pour l’entrée en compétition, mais cette fois, pas de jaloux, match nul (1-1). Les Bleus sortiront en quarts contre les futurs vainqueurs, l’Espagne.

Et enfin, 2016… Que de souvenirs. Pour l’entrée dans SON Euro, la France accueille au Stade de France la Roumanie. Tout se débloque en fin de match quand Dimitri Payet décide, d’une frappe sublime du gauche, de nettoyer la lucarne. Pour la suite, vous vous en souvenez tous, les Bleus se hissent en finale et échoue, en prolongations, contre le Portugal (0-1). Depuis 1984, les Français n’ont jamais perdu leur premier match. Mieux encore ! À chaque fois qu’ils ont remporté leur premier match, ils ont soit été au bout, soit perdu contre l’un des finalistes de l’épreuve. Il faudra maintenant attendre mardi soir, pour les plus superstitieux.

source : footmercato.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.