Vidéo. Le Secrétaire d’Etat Antony Blinken se prononce contre le referendum illégal et mort-né de Jovenel Moise

0
1674

Mathias Pierre a annoncé que le referendum Jovenel-Gonzague Day sera tenu « en un temps » à définir « et le lieu« , qui sera sans doute la Navase, loin de toute protestation. Ces « 150 partis politiques virtuels » seront libres de dire OUI à 100% en temps et lieu, lè ti poul fè dan.

Mercredi 9 juin 2021 ((rezonodwes.com))–Mathias Pierre, Gonzague Day et Rockfeller Vincent ont beau déclamer mardi soir à la télévision d’Etat d’Haïti contre la non tenue, le 27 juin, du referendum illégal mort-né de Jovenel Moise associé au fils du tortionnaire Edner Day. Cette page tournée depuis le 29 mars par des centaines de milliers de protestataires, a été définitivement scellée mercredi par le Secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, l’homme envers lequel ,le régime PHTK a des redevances pour la présence du despote de la Caraïbe encore au Palais national, après la fin de son mandat constitutionnel.

« C’est la position de notre gouvernement ; nous faisons connaître cette position« , a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken au vice-président de la commission des Affaires Etrangères de la Chambre des Représentants lors d’une audience virtuelle au cours de laquelle il a été interrogé sur la position officielle de Washington face à la situation chaotique d’Haïti et sur d’autres sujets d’importance sur l’échiquier international.

La situation d’Haïti est inquiétante, a soulevé le Représentant Andy Levin voulant s’assurer de l’envoi d’un message clair de Washington aux autorités de fait de Port-au-Prince qui persistent dans la voie de l’illégalité. »Notre position est claire« , a réitéré le Secrétaire Blinken espérant probablement que Jovenel Moise arrive à comprendre la désapprobation de Washington ne voulant pas se démarquer des nombreuses voix soulevées contre ce referendum bidon illégal avec un CEP-Dermalog.

Nous sommes troublés par les informations sur l’état lamentable du niveau de l’insécurité en Haïti, a commenté le parlementaire. Enchaînant dans le même sens, Antony Blinken a laissé entendre que l’administration américaine opte pour de bonnes élections, une fois les conditions réunies, sans toutefois mentionner avec ou sans Jovenel Moise dont le départ du pouvoir a été mille fois sollicité. Signalons qu’ aujourd’hui encore, ce message a été renouvelé et transmis directement aux membres de la délégation de l’OEA par plusieurs leaders de l’opposition haïtienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.