Les patrons du secteur privé haïtien demandent à Jovenel Moïse de surseoir au projet de référendum

0
2673

Communiqué conjoint : ADIH, ATH, CCIO, AMCHAM

Lundi 7 juin 2021 ((rezonodwes.com))–

Monsieur le Ministre,

Suite à la réception de l’avant-projet de nouvelle constitution qui leur a été transmis par le Ministère de la Culture et de la Communication, les associations du secteur privé des affaires signataires de cette lettre, ont pris acte de la décision du Président de la République de convoquer le peuple le 27 juin 2021 afin de voter une nouvelle constitution qui devrait remplacer celle de 1987.

Vu l’importance cruciale de cette question pour le devenir de notre Nation, quatre des principales associations du secteur privé des affaires, l’Association des Industries d’Haïti (ADIH), l’Association Touristique d’Haïti (ATH), la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ouest (CCIO) et la Chambre de Commerce Américaine en Haïti (AmCham Haïti), se sont réunies afin d’examiner, ensemble et en profondeur, les tenants et les aboutissants du processus de reforme constitutionnelle enclenché par le gouvernement.

Les associations signataires ont par conséquent organisé, pour leurs bureaux et pour l’ensemble de leurs membres, des séances d’information ouvertes et transparentes, où des experts en droit et en droit constitutionnel, ont pu éclairer un examen approfondi et objectif du texte d’avant-projet élaboré et proposé par le gouvernement ainsi qu’une analyse poussée du processus référendaire au regard du cadre légal existant.

À la suite de ces présentations et séances d’information, des débats ont été organisés entre les membres et un questionnaire leur permettant de s’exprimer sur la position qu’ils souhaitent voir leur association prendre sur le sujet leur a été transmis.

Au sortir de cette consultation de leurs membres, et dans le souci de respecter les volontés ainsi traduites dans leur grande majorité, les associations signataires de la présente, tout en reconnaissant le besoin et le bien-fondé d’une réforme constitutionnelle, expriment avec force leurs réserves et appréhensions quant au processus choisi, qui se devrait d’être réalisé dans le cadre des prescrits de la loi mère actuelle, ou, dans le cadre d’un accord politique large afin de garantir un processus inclusif, consensuel et transparent.

Par conséquent, les associations signataires demandent au gouvernement de surseoir au projet de référendum constitutionnel pour garantir une concertation inclusive et participative.

Tout en réitérant leur souhait de voir l’établissement d’un climat serein et d’un dialogue franc au sein de la société haïtienne, les associations signataires de la présente profitent de l’occasion pour vous assurer de leur disponibilité en vue de contribuer à l’avancement d’Haïti.

Cc : M. Claude Joseph, Premier Ministre ai**Cc : Comite Consultation Indépendant
ADIH, ATH, CCIO, AMCHAM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.