Dr. Guichard Doré à Rezo Nòdwès: »Jovenel Moise ne va pas amender la Constitution…mais apporter des ‘CHANGEMENTS’ « . Que dit l’article 284-3 dans sa version créole ratifiée ?

0
6060

Nimewo 284-3: Yo pajanm gen dwa fè referandòm, pou yo mande pèp la si li dakò pou gen chanjman nan konstitisyon an.

Dimanche 30 mai 2021 ((rezonodwes.com))–Durant une très bonne heure d’aimables conversations que Rezo Nòdwès a eues le 30 août 2020, avec Dr. Guichard Doré, homme fort du régime Tèt Kale voulant imposer à la Nation un referendum constitutionnel illégal, celui-ci eut à déclarer que « l’article 284-3 de la Constitution parle uniquement d’amendement« . En ce sens, a poursuivi Dr. Doré, « le président Jovenel Moise ne va pas amender la Constitution, mais …la changer« .

A la question posée : « de qui relève cette attribution et qui donne ce droit à Jovenel Moise d’opérer un tel changement quand il devait coopérer avec la commission parlementaire présidée par le député Tardieu pour parvenir légalement à cette fin ?« . N’étant probablement pas en mesure de fournir une réponse précise à cette question, Dr. Doré a filé sur la pointe des pieds.

Aujourd’hui, il est donc devenu plus clair que jamais, grâce à la version créole de la Constitution de 1987 également ratifiée le 29 mars 1987, qu’Haïti marche en pleine dictature avec le régime Tèt Kale s’enfonçant dans une complète illégalité. « Amendement ou Changement »,

Qu’on parle d’ « amendement ou de modification » de la Constitution de 1987 dans la version française ratifiée ou de « chanjman » dans la version en créole également ratifiée, c’est du pareil au même, et la seule chose qui compte, l’interdiction formelle faite au dictateur Jovenel Moise de ne pas toucher à cette Constitution, li pa gen pyès pouvwa pou fè sa. Le temps est venu aujourd’hui de clore les débats si toutefois nous avons encore en nous une once de patriotisme circulant dans nos veines.

A vous de comparer les 2 versions pour en déduire le degré de méchanceté entourant les docteurs du régime Tèt Kale ki vle fè nou pran kk poul pou bè. Il faut stopper l’hémorragie !

Article 284-3 version créole :

Nimewo 284-3: Yo pajanm gen dwa fè referandòm, pou yo mande pèp la si li dakò pou gen chanjman nan konstitisyon an.

Article 284-3 version française :

Toute Consultation Populaire tendant à modifier la Constitution par voie de Référendum est formellement interdite.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.