Méditerranée : au moins 17 migrants portés disparus après le naufrage de leur bateau au large de la Tunisie

0
832

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a fait état d’un nouveau drame en mer Méditerranée.

Vendredi 14 mai 2021 ((rezonodwes.com))– Selon l’OIM, au moins 17 migrants sont portés disparus après le naufrage de leur embarcation, retrouvée jeudi 13 mai au large de la Tunisie. 

« Un bateau a chaviré au large de la Tunisie. Dix-sept migrants sont portés disparus. Il y a deux survivantes. Ils étaient partis de Libye », a expliqué sur Twitter Flavio Di Giacomo, porte-parole, du Bureau de coordination pour la Méditerranée de l’OIM.

Les deux survivantes, de nationalité nigérienne, ont été secourues par les autorités tunisiennes près d’une plateforme pétrolière au large de Sfax, ville portuaire du centre-est du pays, où elles ont été hospitalisées.

« Les deux survivantes (ont été) secourues par les autorités (tunisiennes) », a confirmé de son côté une autre porte-parole de l’OIM, Safa Msehli.

Selon les premiers éléments recueillis par l’OIM, l’embarcation serait partie mardi du port libyen de Zouara en direction de l’Europe.

Dimanche dernier, plus de 700 migrants ont été interceptés en Méditerranée par les garde-côtes libyens, alors que cinq autres se sont noyés après le naufrage de leur embarcation.

8.000 migrants et réfugiés interceptés en mer cette année par les garde-côtes libyens
D’après l’OIM, environ 8.000 migrants et réfugiés ont été interceptés en mer, depuis le début de l’année, par les garde-côtes libyens et renvoyés dans le pays, un chiffre en nette augmentation, en comparaison avec les mêmes périodes de 2020 et de 2019. « Il n’y a aujourd’hui qu’environ 4.000 personnes dans les centres de détention officiels », a fait valoir, dans un tweet, Mme Msehli, relevant que « des milliers de personnes sont portées disparues ».

Sur l’ensemble des personnes secourues ou interceptées au premier trimestre de cette année, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estime qu’au moins les trois quarts ont été secourues ou interceptées par les garde-côtes libyens et l’Administration générale de la sécurité côtière. Ce qui a entraîné leur débarquement en Libye.

« Seuls 25% des personnes secourues dans cette région ont été débarquées dans un lieu sûr, le plus souvent après des interventions d’ONG », a précisé le HCR, qui « continue de déconseiller les retours en Libye, qui n’est pas un lieu sûr pour le débarquement ».

Selon le HCR, près de 25.000 migrants et réfugiés ont réussi à rejoindre l’Europe dont 23.367 arrivés par la mer en Italie, en Grèce, en Espagne, à Chypre et à Malte. 1.583 autres réfugiés et migrants ont rejoint le continent européen par voie terrestre, notamment en Grèce et en Espagne.

Mais depuis le début de l’année, l’Italie reste la première destination avec 12.839 arrivées de migrants et réfugiés. Suivent l’Espagne (9.160 arrivées) et la Grèce (2.320).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.