Brésil-Coronavirus|Une dizaine de décès par manque d’oxygène : l’ancien ministre de la Santé convoqué devant une commission sénatoriale

0
851

Ricardo Lewandowski a accepté le recours déposé par le bureau du procureur général pour empêcher que les déclarations du général Eduardo Pazuello soient utilisées contre lui.

Samedi 14 mai 2021 ((rezonodwes.com))–Le juge de la Cour suprême fédérale (STF) du Brésil, Ricardo Lewandowski, a autorisé vendredi l’ancien chef du ministère de la Santé, le général Eduardo Pazuello, à garder le silence, lors de sa comparution devant la Commission parlementaire d’enquête (CPI), l’organe chargé d’enquêter sur la gestion du gouvernement de Bolsonaro pendant la pandémie de covid-19.

Le juge Lewandowski a entendu le recours déposé par le bureau du procureur général du Brésil, qui demandait à la plus haute juridiction de garantir à Pazuello le droit de garder le silence pendant les questions des sénateurs qui composent la commission d’enquête parlementaire, selon le site web G1.

Appel du Procureur

Basée sur la jurisprudence du Tribunal fédéral dans des cas similaires, la décision est justifiée pour éviter que les déclarations faites par les fonctionnaires devant le CPI ne soient utilisées comme preuves contre eux.

« Toute déclaration faite par le déposant au CPI, quel que soit son contenu, présente le risque d’interférer avec son droit à la défense dans cette procédure », a fait valoir le ministère public dans le recours déposé auprès du STF.

La comparution du général Pazuello était prévue le 5 mai. Cependant, il a été convoqué pour mercredi prochain, le 19 mai, après avoir signalé qu’il était en contact avec deux personnes infectées par le Covid-19.

Son témoignage est considéré comme essentiel pour la CPI, car il est désigné comme l’un des principaux responsables du manque d’oxygène dans les hôpitaux de Manaus, capitale de l’Amazonas, qui a entraîné des dizaines de décès.

La Commission d’enquête parlementaire a déjà entendu les arguments des anciens ministres Henrique Mandetta et Nelson Teich. L’actuel responsable de la santé, Marcelo Queiroga, a également été interrogé sur sa position concernant l’utilisation de la chloroquine comme traitement du coronavirus, mais il a évité de répondre aux questions des sénateurs.

source : RT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.