« Somalisation » d’Haïti : Claude Joseph doit d’abord dénoncer Jovenel Moise, concepteur des gangs fédérés, avant de s’en prendre aux étrangers

0
566

minute de réflexion

Vidéo. Le discours d’être de trop ou inutile de Jovenel Moise décrivant la haine, la peur et la rancœur, des sentiments de culpabilité, ne donne aucun point d’appui à Claude Joseph à la recherche de ralliement des Haïtiens pour condamner les propos du président d’Abinader. Haïti n’est ni dirigé ni administré, heureusement Abinader n’est pas Dorval, gèlè Claude ak Jovenel tap fè’l peye pou mo sa !

Mercredi 21 avril 2021 ((rezonodwes.com))–Attention, vu que Claude Joseph ne jouit d’aucune légalité institutionnelle depuis qu’il porte en lui le sceau de l’infamie qui s’attache au malheur du pays, nonobstant sa capacité intellectuelle, il ne pourrait en aucun cas dresser les haitiens contre les dominicains quoique disent et pensent les dirigeants de ce pays à propos de nous. Avec son dernier tweet du jour, on peut donc déduire que M. Joseph passe son temps à chercher des passe-temps pour justifier qu’il est utile à quelque chose à Jovenel Moise n’ayant lui-même aucun mal à prouver sa participation active à la « somalisation » d’Haïti en faisant l’apologie du savoir-faire des gangs atoufè, ses principaux partisans armés.

Plus rose que Claude Joseph comme fervent activiste Tèt Kale, il vous dénonce au prochain conseil des « sinistres hommes et femmes » qui ont pris la République en otage. L’Ingénieur Joseph Jouthe qui n’a pas été à la même école de l’enseignement des Sciences des mathématiques avec Jovenel Moise, devrait en savoir davantage. Kout kouto nan do’l la fè’l mal, après tout ce ne sont pas nos oignons.

Si Claude Joseph avait très mal pris les déclarations du président dominicain Luis Abinader, il devrait en tout premier lieu rappeler à Port-au-Prince son ambassadeur Babekyou à Santo Domingo « pour consultation« . Ainsi, l’on comprendrait le degré de frustration du Dr. Joseph prêt à remettre le tablier et retrouver sa dignité perdue après avoir accusé Martelly de n’avoir rien accompli « pendant 5 ans pour consolider l’Etat de droit, un de ses cinq « E », sauf ses deux tragédies électorales ; maintenant, sans scrupule, il nous fait la morale« .

D’ailleurs, lequel des membres de Core Group ne sachant pas qu’Haïti n’a réellement aucun représentant diplomatique légal et constitutionnel à l’étranger vu que le Sénat n’a jamais été touché des nominations à la folie et mounn pa ak ti zanmi sou kote. Si seulement, nous pouvions savoir « ce que disent les uns les autres », ces diplomates étrangers, pour parodier un peu Blaise Pascal, les dirigeants de facto de ce pays allaient la garder fermer et baisser la tête.

Quant à la réaction du Premier Ministre de facto Claude Joseph condamnant ce « narratif négatif » d’Abinader à propos d’Haïti, on est en droit de se demander pourquoi celui-ci ne dénonce pas d’abord Jovenel Moïse, comme il l’a fait en 2016 en révélant les « deux tragédies électorales de Martelly« , avant de s’en prendre à Abinader ? Loin de nous faire passer pour le porte-parole de M. Abinader, celui-ci, jusqu’à présent ne jouit d’aucun déficit légal et constitutionnel, chez lui, tous les élus mandatés par la population sont en poste et le ‘referendum’ est momentanément interdit chez lui et il le sait bien. Quant à Ti Claude de qui vient son pouvoir dans l’enceinte de la Primature ? Assurément, il répondra de AprèDye dont il lave les péchés cramoisis d’autrefois. Mais, cet AprèDye, qu’a-t-il fait des deniers qu’il a reçus ? La parabole des talents évoque le sort des élus gratifiés par le Maître pour avoir fait fructifier les deniers et le sort des damnés punis pour leur paresse.

Claude Joseph a parlé pour lui et pour lui seul. Le « narratif négatif » est inventé par nous-mêmes, par vous-mêmes, les mêmes qui ont dilapidé les $4 milliards de fonds de Petro Caribe qui sont encore en poste en Haïti au lieu de prendre la route du pénitencier national. Abinader fèt kòmanse di « somalisation », car quoiqu’il se plaint de faire cavalier seul dans la crise, il serait informé de la « nomination » illégale de Claude Joseph avant même que le principal concerné en soit tenu informer.

Finalement, attendons Claude Joseph au prochain carrefour quand il va se mettre à parler de « referendum constitutionnel illégal » et de 3ème tragédie électorale PHTK, cette fois-ci pour Michel Martelly, avec un CEP-Dermalog exclusif n’ayant jamais été assermenté en vertu de la Constitution en vigueur. M. Joseph doit à ce moment-là autant que faire se peut, augmenter le nombre de « narratifs négatifs ». En vérité, l’éducation nationale ne peut pas être tenue responsable de l’augmentation du nombre de malappris.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.