Le Nicaragua expose le projet d’un parc du Bicentenaire de l’Indépendance

0
141

Quel souvenir avons-nous de notre côté gardé du Bicentenaire de notre Indépendance ?

Le 15 septembre marquera le 200e anniversaire de la proclamation de l’indépendance de l’Amérique centrale, qui se composait à l’époque des territoires actuels du Costa Rica, du Nicaragua, du Honduras, du Salvador et du Guatemala. Et Haïti était à la base de tout cela. Gad eta nou jodi-a pou nou kite yon ti paveni kowonpi san okin’n nosyon de kilti ap betize ak peyi-a konsa.

Il faut remonter au 1er décembre 1949, sous la présidence de Dumarsais Estimé, pour admirer un projet d’une telle envergure en Haïti, lors de l’ Exposition internationale du bicentenaire de Port-au-Prince. Depuis, Haïti est sombré dans la dictature, la misère abjecte et la merde pour devenir aujourd’hui un shithold, un état-voyou où un inculpé de président, sans mandat constitutionnel, se permet de programmer le changement de la Constitution pour satisfaire ses bas instincts et ceux de ses partisans en mal de redorer le blason. Tant pis si la majorité des Haïtiens se laisseraient faire, toute notion d’indépendance et de liberté sera rayée de leur vocabulaire.

Lundi 19 avril 2021 ((rezonodwes.com))–Le projet du Parc-Monument du Bicentenaire de l’Indépendance de l’Amérique centrale a été présenté lundi à Managua, où il sera situé dans une zone du centre historique disparu de la capitale, dévastée par le tremblement de terre de 1972.

« Aujourd’hui a été présenté le design du Parc du Bicentenaire, dont le site (emplacement) sera livré mardi », a annoncé la vice-présidente du gouvernement, Rosario Murillo, dans son discours quotidien à travers les médias du Pouvoir Citoyen.

Les travaux commenceront le mercredi 21 avril et devraient être achevés pour le 19 juillet, date anniversaire du triomphe de la révolution populaire sandiniste, selon le portail d’information du gouvernement, El 19 Digital.

Le graphisme, qui est une allégorie du centre de l’isthme d’Amérique centrale, comporte deux étoiles à cinq branches, qui représentent l’union des nations d’Amérique centrale.

L’une des étoiles contient une flamme, symbole de la force et de la résistance des peuples de la région.

Notons que le 15 septembre marquera le 200e anniversaire de la proclamation de l’indépendance de l’Amérique centrale, qui se composait à l’époque des territoires actuels du Costa Rica, du Nicaragua, du Honduras, du Salvador et du Guatemala.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.