L’OEA fait silence sur les massacres perpétrés par les proches du régime PHTK en Haïti mais exprime sa plus « grande inquiétude » sur une grève de dissidents cubains

0
156

Les dissidents cubains sont des personnes qui se battent pour les libertés fondamentales face à un régime « dictatorial », estime l’OEA, qui feint d’ignorer les exactions du régime Tet Kale et de ses alliés, bandits à cravates ou bandits de grands chemins. Les Haitiens sont donc considérer comme du gibier à la disposition de tout chasseur légal ou illégal

Jeudi 8 avril 2021 ((rezonodwes.com))–

Le « G9 Fanmi et alliés » , bras armés du régime PHTK en Haïti, de nouveau ,a frappé au cours de la semaine sainte.

Bilan : 13 morts ,5 personnes sont portées disparues,4 blessés et 22 maisons incendiées selon un rapport publié par le RNDDH .

Cependant le Secrétaire Général de l’Organisation des Etats Américain (OEA) , comme d’habitude, reste silencieux sur ces crimes perpetrés par les proches du régime soutenu par l’Administration Biden.

L’OEA préfère se prononcer sur la grève de la faim des dissidents cubains.

En effet , dans une déclaration publiée ce 7 avril 2021, le Secrétariat général de l’Organisation des États américains (OEA) a exprimé sa plus  » grande inquiétude » face à la situation « délicate » des 27 personnes en grève de la faim contre les « pratiques répressives » de la « dictature » cubaine, et tient la « dictature » pour responsable d’avoir conduit à cet extrême en sa « répression » contre l’Union patriotique de Cuba (UNPACU) et ses membres.

En Haiti , avec une cruauté sans précédent, les gangs pro-pouvoir assassinent plus d’une dizaine d’habitants à Bel Air.

Le Secrétariat général a choisi d’ignorer de tels faits , mais exprime plutôt sa solidarité avec les grevistes de la faim à Cuba, car, dit-il, ce sont des personnes qui se battent pour les libertés Fondamentales face à un régime « dictatorial ».

Il est temps que la dictature cubaine accède aux revendications des grévistes, qui ne font que revendiquer des droits et libertés fondamentaux pour la condition humaine, reconnus dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et dans les instruments juridiques du système interaméricain , écrit M. Almagro , Secretaire Général de l’OEA.

« La dictature cubaine est un énorme fardeau pour son peuple et aurait dû s’éteindre comme les autres dictatures des années 60 et 70 dans l’hémisphère » , affirme t-il.

« La tragédie du peuple cubain est de subir une dictature pendant des décennies, une dictature responsable de tous les crimes contre l’humanité typiques du terrorisme d’État des autres dictatures hémisphériques: disparitions forcées, exécutions extrajudiciaires, prisonniers politiques, persécutions politiques et torture. »continue t-il.

« Les dictateurs cubains sont responsables de la tragédie de leur peuple et des souffrances des grévistes de l’UNPACU, et nous, démocrates du monde entier, devons toujours garder cela à l’esprit », conclut la déclaration de l’OEA.

Rappelons que, selon le rapport rendu public par le RNDDH(Réseau National de Défense des Droits Humains) relativement au dernier massacre du  » G9 Fanmi et alliés  » , bras armés du régime de Jovenel Moïse soutenu par l’OEA, le bilan partiel du massacre de Belair est très lourd. Au moins treize (13) personnes ont été assassinées soit sept (7) d’entre elles, le 31 mars 2021 et six (6) autres, le 1er avril 2021.

Les personnes tuées le 31 mars 2021 sont les suivantes :
• Marie Patricia DELAIRE, âgée de trente-trois (33) ans
• Wanitho NIZARD, âgé de soixante-neuf (69) ans
• Elvina JEAN-BAPTISTE
• Bernadette CREPSAC
• Ezekiel, ainsi connu
• Matizo, ainsi connu
• Davidson, ainsi connu

Les trois (3) dernières victimes appartenaient au camp des assaillants. Elles faisaient partie du G9 an Fanmi e Alye.

Le 1er avril 2021, en plus de Lisa Nathanaël SAINT FORT, cinq (5) autres personnes ont été assassinées. Il s’agit de :
• Ronald DESIR, tué à l’entrée de sa maison à la Rue Macajoux. Son corps a été emporté par les membres de Krache Dife ;
• Franck MOLEON âgé de soixante-dix-huit (78) ans. Il a été brûlé vif dans sa maison située à la rue Monseigneur Guilloux ;
• Mackenson POLYNICE, âgé de vingt-huit (28) ans. Il a été tué à la rue Monseigneur Guilloux et son cadavre a été emporté à Nan Chòy ;
• Ken ST. CYR alias Ti Joël. Il a été tué à la Rue des Césars. Son cadavre a été emporté par les membres de Krache Dife ;
• TOTO ainsi connu. Il a été tué à la Rue St Combe. Son corps a été emporté par les membres de Krache Dife.

Au moins cinq (5) autres personnes sont portées disparues. Il s’agit de :
• Bernado Lens ALEXIS
• Fanfan EXILUS
• John FELIX
• Vital KEBREAU
• Ti Joël ainsi connu – autre que Ken ST. CYR, alias Ti Joël.

De plus, quatre (4) autres personnes ont été blessées. Il s’agit de :

• Jasmine JOSEPH, âgée de quatre-vingt-six (86) ans. Le 1er avril 2021, elle se trouvait chez elle à la rue Monseigneur Guilloux quand des bandits armés l’ont jetée de l’étage de sa maison et trainée dans la rue. Pour lui sauver la vie, des résidents de la zone ont dû tirer en direction des bandits qui s’en prenaient à cette octogénaire. Elle a été transportée à l’hôpital;

• Samuel SIDELCA, âgé de vingt-huit (28) ans. Le 1er avril 2021, il a reçu une balle à la tête alors qu’il se trouvait à la Rue Tiremasse. Il s’est lui-même rendu à l’hôpital où il a subi une intervention chirurgicale le 3 avril 2021 au cours de laquelle la balle a été extraite.
• Fedner BAZILE ;
• Edith BLEMIR.Par ailleurs, vingt-deux (22) résidences privées ont été incendiées et feu a aussi été mis à au moins trois (3) maisons de commerce soit un (1) dépôt de provisions alimentaires, une (1) boulangerie et une (1) entreprise multi-services. De plus, trois (3) motocyclettes ont été incendiées et une (1) voiture, saccagée.

Cependant ni l’OEA , ni le BINUH, ni les Etats-Unis n’ont jusqu’à présent pipé un mot face à une telle situation en Haïti qui represente (pour reprendre les propres termes de l’OEA parlant de Cuba) une réelle tragédie pour un peuple qui subit une dictature responsable de crimes contre l’humanité typiques du terrorisme d’État des autres dictatures hémisphériques: disparitions forcées, exécutions extrajudiciaires, prisonniers politiques, persécutions politiques et torture.
https://twitter.com/Almagro_OEA2015/status/1379872512159449088?s=19

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.