Paniqué par l’annonce de la manif du dimanche 28 février, le gouvernement inconstitutionnel se réunit avec des pasteurs protestants

0
820

A l’approche de la journée de grande mobilisation du dimanche 28 Février , le PM de facto ,Joseph Jouthe ,réunit des pasteurs protestants.

Avec Joseph Jouthe, un pm illegal et Jovenel Moise, un usurpateur de titre, Haïti n’a jamais été descendu aussi bas dans la « voyoucratie » , la criminalité et la corruption.

Jeudi 25 février 2021 ((rezonodwes.com))– Effrayé par l’ampleur que risque de prendre la marche lancée par le secteur protestant en Haiti, le premier ministre de facto , Jouthe Joseph, s’est empressé de se réunir avec des pasteurs protestants, sous pretexte de parler de réferendum sur la  » nouvelle constitution , d’élections et de Sécurité « .

En effet la communauté protestante marchera dimanche prochain contre la dictature en Haïti.

La Commission protestante contre la dictature en Haïti a, lors d’une conférence de presse, mardi, invité la population haïtienne à marcher dans les rues de la capitale, dimanche prochain, pour dénoncer la dictature et l’insécurité dans le pays.

Cette marche a recu l’appui de nombreuses organisations de la société civile et des partis politiques les plus representatifs du pays.

Cette marche pour la vie aura deux points de rassemblement, la place de la Constitution au Champ de Mars et le carrefour de l’Aéroport, communément appelé Carrefour résistance, et prendra fin sur la place de Canapé-Vert, en passant par Delmas, Pétion-Ville, Juvénat- où les organisateurs délivreront un message au Bureau intégré des Nations unies en Haïti.

Le rassemblement de dimanche prochain risque de faire mentir la patronne de la BINUH , Madame Lalime qui avait sous-éstimé la participation à la marche du 14 février dernier dans son rapport au Conseil de Sécurité de l’ONU sur la situation en Haïti.

Devant une telle perspective, Jouthe cherche désespérément l’appui de certains pasteurs protestants afin de boycotter la marche du dimanche 28 Février.

A la fin de la réunion avec les pasteurs protestants , faisant semblant d’ignorer l’article 284-3 de la Constitution interdisant tout changement de la Constitution par voie référendaire, le PM de facto publie un tweet pour dire :

« Mwen te reyini ak kèk reprezantan Sektè Pwotestan an. Chita pale sa a te fèt sou kèk pwen enpòtan tankou: Referandòm nouvo Konstitisyon an, eleksyon ak sitiyasyon sekirite a. Mwen kontan wè kijan yo manifeste angajman pou ka gen estabilite ak lòd demokratik nan peyi a. « 

« Gouvènman an bay pastè sa yo garanti ke l ap kontinye travay pou rezoud pwoblèm ensekirite ak kidnapin lan. Se nan sans sa tou nou raple ke n ap ranfòse selil anti kidnapin PNH la pou li ka batay pi byen kont ensekirite a, ak sipò @StateINL epi bourad Lapolis nan peyi Colombie. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.