Violence et Insécurité – La mission Union Evangélique Baptiste d’Haïti (UEBH) obligée à abandonner sa base à Grand-Ravine

0
426

Les responsables de l’UEBH mettent en cause l’insécurité qui sévit dans le quartier de Grand-Ravine pour justifier le déplacement du Collège Maranatha et la suspension définitive de certaines actions sociales. Parallèlement, il convient les chrétiens protestants à une journée de prière à organiser le 26 novembre prochain à Port-au-Prince.

le local du Collège Maranatha toujours occupé par des hommes armés établissant leur quartier général…

Mardi 24 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Les responsables protestants déplorent que le bâtiment logeant le Collège Maranatha soit encore occupé par des hommes armés imposant leur loi à Grand-Ravine. Cette situation qui interpelle, a contraint les dirigeants à suspendre définitivement leurs actions sociales et déplacer les installations éducatives dans ce quartier en proie, depuis un certain temps, à la violence des gangs.

Durant ces dernières années, la situation d’insécurité dans la capitale s’est gravement détériorée. Le quartier de Martissant n’en est pas exempt de la dictature criminelle, cette onde dangereuse qui traverse particulièrement Port-au-Prince, dénoncent les responsables protestants. Le pasteur Jacques Louis de la Mission Union Evangélique Baptiste d’Haïti (UEBH), rapporte que sa mission a été la dernière à maintenir ses actions à Bolos, cependant, les derniers évènements violents ont forcé les dirigeants à changer de stratégie.

‘’Une école congréganiste catholique, des entreprises commerciales ont dû fermer leurs portes en raison du climat. Des parents renoncent à envoyer leurs enfants à Bolos, il en est de même pour des citoyens obligés à abandonner leurs activités quotidiennes’’, souligne le pasteur Jacques Louis.

Fondée en 1956, la mission de l’UEBH opère des actions humanitaires et professe la foi en Dieu pour sauver des âmes perdues, rappelle le pasteur Jacques Louis qui était accompagné de l’ingénieur Armand Louis, en conférence de presse, mardi 24 novembre, à l’hôtel Le Plaza. Ces deux leaders protestants annoncent l’organisation le 26 novembre prochain, d’une journée de prière pour  implorer Dieu afin de venir en aide au peuple d’Haïti, meurtri par le grand banditisme et la criminalité.

En outre, les leaders religieux envisagent de saisir la justice pour forcer les occupants du Collège Maranatha à vider les lieux. En ce sens, le Cabinet Févry sera mobilisé pour exercer une action judiciaire, ont-ils avisé.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.