Les policiers de Fantòm 509 sont des « terroristes », insinue Joseph Jouthe, chef d’un gouvernement agissant en dehors de la Constitution et des lois établies

0
220

Le premier-ministre de facto Joseph Jouthe – entré par effraction à la Primature – dont la démission a été exigée en mai dernier par le parti pro-Tèt Kale, Bouclier, après avoir traité les Haïtiens de « salopri« , et affirmé que le pays n’existe ni dans le virtuel, ni dans la réalité, s’en prend aujourd’hui aux policiers Fantòm 509, probablement la seule entité de la PNH n’accomplissant pas encore les quatre volontés du régime ayant appuyé ouvertement l’ex-policier Jimmy Cherizier – Barbecue – dans les massacres de La Saline, Pont-Rouge, Bel-Air… et l’ayant encouragé à fédérer les gangs G9 an fanmi qui TERRORISENT la population.

M. Jouthe ! Tu devais bien peser tes mots avant de les prononcer car le gouvernement que tu diriges sans passer par le Parlement, selon les organismes de droits humains, pratique le terrorisme d’Etat. Et que dis-tu du crime d’Etat contre le bâtonnier Dorval ? Le président de la République a eu accès à la vidéo 2 MINUTES APRÈS L’ASSASSINAT ? Quoi de plus grand acte de TERRORISME si ce fait est arrivé à être justifié par des enquêteurs internationaux ? N’est-ce pas là encore un acte de TERRORISME ? Tu confonds la comédie des arts avec l’art de la comédie.

Samedi 21 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Le Premier ministre haïtien de facto Joseph Jouthe a appelé la faction policière Fantom 509, qui a organisé une nouvelle journée de violentes protestations et semé la panique dans la capitale, « une organisation terroriste« .

« Aujourd’hui, j’appelle au calme car nous ne devons pas tolérer que des vagabonds, des terroristes, des bandits portant des uniformes de police prennent le pays en otage« , a déclaré le chef du gouvernement illégitime qui a demandé leur arrestation immédiate, alors que le policier et chef de gangs G9 an fanmi, Barbecue, continue de circuler en toute impunité – [à bord des blindés de la police, selon des organismes de droits humains] – depuis l’arrivée de Joseph Jouthe à la Primature.

Les agents de Fantòm 509 reprochés de n’avoir jamais assuré la protection des manifestants contre les abus de ses confrères policiers agissant aux ordres du Palais National, ont réclamé une augmentation de 10 000 à 25 000 gourdes (environ $ 154 à 384) des frais de police, bien que M. Jouthe, promettant l’électricité 24/24, ait cependant déclaré que « l’Etat ne peut pas assumer ces coûts, et n’a pas le budget nécessaire pour accorder d’autres augmentations méritées à d’autres catégories d’employés comme les médecins ou les infirmières« .

Il est à noter que la veille, les policiers Fantòms 509 à bord de dizaines de motocyclettes ont fait le tour de la capitale avec des demandes d’augmentation de salaire et de primes économiques. Ils ont brûlé au moins une douzaine de véhicules, la plupart appartenant à l’État, et ont menacé d’intensifier leur mouvement.

Les protestations ont eu lieu deux jours après la mobilisation du 18 novembre organisée par l’opposition pour exiger la démission de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise et dénoncer entre autre le climat d’insécurité et d’impunité en vogue dans le pays avec les bandits armés pro-pouvoir terrorisant et rançonnant la population.

Rappelons que le nouveau directeur de la police, Leon Charles, qui a pris ses fonctions lundi dernier, a promis de rétablir la paix dans le pays et de lutter contre les divisions au sein de l’institution où pullulent d’anciens militaires démobilisés qu’il avait lui-mème intégrés entre 2004 et 2005, selon un câble Wikileaks.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.