Edmonde Beauzile attaque, Jean-Charles Moïse réplique : duel au sommet entre 2 leaders de l’opposition

0
418

Déshabillé par la Présidente de la Fusion des Sociaux-democrates haïtiens, le leader de la Plateforme  »Pitit Dessalines » contre-attaque. Jean-Charles Moïse traite la responsable de la Fusion de leader  »démodée »

Mardi 20 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– Par médias interposés, Jean-Charles Moïse et Edmonde Supplice Beauzile se sont engagés dans un duel qui passionne plus d’un. Les deux dirigeants politiques, à couteaux tirés depuis un certain temps sur des sujets relevant de gouvernance et de leadership de l’opposition, n’arrêtent pas de se lancer des diatribes.

Dans un premier temps, la présidente de la Fusion des Sociaux-démocrates avait qualifié le responsable de  »Pitit Dessalines » de  »politicien primaire », un personnage inculte au passé douteux. 

 »Si la justice existait en Haïti, Jean-Charles Moïse n’oserait pas se porter candidat », avait-elle avancé sur les ondes d’une radio de Port-au-Prince. 

La controverse a enflé sur la toile et le sujet semble s’imposer de plus en plus dans les salons. Sur la toile, les deux camps, se sont donnés en spectacle en défendant la cause de leur leader respectif.

Ce mardi, en conférence de presse, le chef de file du parti  »Pitit Dessalines », affirme innoportun de réagir aux attaques d’Edmonde Supplice Beauzile.

Pour lui, il y a d’autres sujets relevant de l’intérêt national à aborder au lieu de penser aux  »échoués » de l’échiquier politique qui se cherche à se faire une santé politique.

 »Ces leaders politiques, membres de l’opposition, symbolisent l’échec. Le 17 octobre dernier, ils ont échoué. Je m’attendais à des questions sur la chute du dollar, le départ de Jovenel Moise, mais pas à des réactions sur des personnalités démodées’’,_ a réagi Jean-Charles Moise.

Dans l’intervalle, la responsable de la Fusion maintient ses accusations en affirmant que Jean-Charles Moïse est agent de la CIA en mission commandée en Haïti.

Mobilisation au 18 novembre

À l’occasion de la 217eme commémoration de la Bataille de Vertieres, le chef de file de  »Pitit Dessalines » Jean-Charles Moïse, annonce un mouvement de contestation à Port-au-Prince. Devant l’ambassade américaine, il promet de porter les revendications de la population visant à exiger de l’administration américaine de ne pas s’imiscer dans les affaires internes d’Haïti. 

Hervé Noël
vevenoel@gmail.co

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.