Malgré les menaces du chef des gangs G9, Barbecue, les anti-Jovenel manifestent dans les rues de Port-au-Prince

2
334

Au niveau de Delmas 95, la présence de civils lourdement armés, pour tenir les manifestants au respect, est remarquée. L’absence des policiers pour encadrer des manifestants est remarquable…

Vendredi 17 octobre 2020 ((rezonodwes.com))– En dépit des menaces des bandits appartenant à la fédération des gangs, G9, pro-pouvoir, les membres de l’opposition sont descendus dans les rues de Port-au-Prince pour crier leur ras-le-bol de la corruption, de la répression et de l’insécurité sous toutes ses formes.

Cette manifestation, tenue à l’occasion de l’anniversaire de l’assassinat du fondateur de la nation haitienne, Jean Jacques Dessalines, représente également le ocup d’envoi d’un mouvement de mobilisation pour exiger le départ du pouvoir du Président Jovenel Moïse, dont le mandat constitutionnel prendra fin le 7 février prochain.

Les vidéos publiées par Barbecue et d’autres sbires du pouvoir, contrairement à leur objecif, n’auront donc servi qu’à inciter les militants de l’opposition à venir fouler le macadam et relever le défi lancé par les gangs pro-Tet Kale.

Au moins un des manifestants a été touché par balles à Delmas 65.

2 COMMENTS

  1. Braver un soleil de plomb, aspirer du gaz lacrymogène, avaler de la poussière, inhaler la puanteur des tas d’immondices…..Et après?

  2. ca va être la 1ére fois qu’on obtient et garde le pouvoir avec une poignée de voyous contre tout un pays. Faut il qu’ils soient puissants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.