Jouthe défie les haitiens et annonce publiquement des détournements de fonds en faveur du CEP-Dermalog illégal mort-né

0
1043

minute de réflexion

"Nul ne sait le dénouement du jour tant que le soleil n'aura pas disparu devant le jour pour faire place à la nuit".

Qui accorde tout ce pouvoir à Joseph Jouthe n’ayant aucune légitimité pour être là où il est actuellement ? Ce qui est sûr et presque certain, c’est que l’ambassade de France, pour une fois, ne serait pas partie prenante de la formation de CEP-Dermalog inconstitutionnel mort-né.

Samedi 3 octobre 2020 ((rezonodwes.com))–Le prétentieux dictateur haitien Jovenel Moise et son premier-ministre de facto devaient avoir honte, si tout au moins ils ont encore ce sens inné, car ils sont les seuls dirigeants de l’Amérique, les seuls, en cette deuxième décennie du XXIe siècle, à concevoir et appliquer un budget sans l’aval d’un parlement. Honte à vous messieurs.

L’Ingénieur Joseph Jouthe qui n’aura aucun mal, contrairement à l' »Ingénieur » Jovenel Moise, à prouver qu’il a fréquenté un centre universitaire à Port-au-Prince, a, depuis la publication du décret inconstitutionnel sur la formation d’une CEP (Commission Electorale Présidentielle), démontré de façon symétrique qu’il est un homme aux idées incohérentes. D’un côté, il a déclaré vouloir combattre la corruption, de l’autre, il s’est borné à exprimer ses affinités pour l’illégalité, tout simplement un fruit pourri de la corruption.

Dans aucun pays au monde et même chez nous, aux pires difficultés, jamais des « dirigeants » ne sont allés aussi loin dans l’expression de leur arrogance démesurée pour des incompétents à la moralité douteuse. Joseph Jouthe va trop loin pour un homme détestant autant Haïti. Malheur au pays, si ce prétentieux individu, inutile à la Patrie, s’accroche encore à son poste, au lendemain du 7 février 2021. Sa nap wè konia’la se twokèt la se poko anyen la… Les meurtres par-ci par-là, les manifestations interdites, les assassinats d’étudiants, les persécutions politiques, les lancements à profusion de mandats d’amener, les multiples raids de G9 sur les bidonvilles, les mensonges, les faux discours sur une soi-disant économie en santé…vont défrayer la chronique d’une chronique d’un massacre annoncé avant le 7 février 2021.

En totale violation de la Constitution, Joseph Jouthe devenu Premier-ministre d’Haïti, de façon irrégulière, aujourd’hui très à son aise, arrogant comme lui seul, a annoncé publiquement des détournements de fonds pour renflouer la caisse du CEP-Dermalog illégal et inconstitutionnel. Que la Nation en prenne acte car Jouthe devrait payer plus tard pour cette impertinence. Personne n’aurait cru avant le 7 février 1986, que Jean-Claude Duvalier – mem lè se pou la fòm – allait un jour comparaître devant la justice haïtienne. Nul ne sait le dénouement du jour tant que le soleil ne disparaît pas pour faire place à la nuit et dès lors l’homme sait.

M. Jouthe envisage une pratique éhontée de détournements de fonds publics dans un pays si pauvre, en annonçant que « Mon Gouvernement [illégitime] est mobilisé à mettre à la disposition du @cep_haiti toutes les ressources financières et matérielles nécessaires à l’accomplissement de sa mission« . Quelle est donc cette mission ? Quand nous avons réponse à tout, ne devrions-nous pas nous interroger sur rien, car le CEP auquel le PM de facto fait allusion n’existe pas dans la réalité, même pas virtuellement. C’est une farce monumentale et d’un gouffre sans fond pour contourner la date fatidique du 7 février 2021.

Tant pis pour ce vil serviteur d’un apprenti-dictateur si c’est ainsi qu’il veut couronner sa carrière, mais attention, les haitiens ne vont pas laisser endormir leur cœur avec des doses d’oubli.

Allez Jouthe, faites vos jeux,
on comprend bien les enjeux
le peuple haitien vous attend
sur le quai du temps.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.