Nouveau Président et nouveau Cadre de Politique Environnementale et Sociale pour la BID

0
330

Jeudi 17 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Le 12 septembre dernier, la BID (Banque Interaméricaine de Développement) a élu un nouveau président lors d’une session par voie électronique de l’Assemblée des gouverneurs de la Banque.

Il s’agit de Mauricio J. Claver-Carone qui prendra ses fonctions le 1er octobre 2020 pour un mandat de cinq ans.

En tant que Président, il supervisera les opérations du Groupe BID, qui comprend la BID, BID Invest et BID Lab. 

D’un autre coté, le Conseil d’administration de la Banque interaméricaine de développement (BID) a approuvé, le mercredi 16 septembre, un nouveau Cadre de Politique Environnementale et Sociale (CPSE). 

Ce nouveau cadre est le résultat d’un processus rigoureux mené sur 20 mois reposant sur une consultation publique inclusive, transparente et participative. Un groupe consultatif externe d’experts a également contribué à améliorer le cadre en apportant de précieuses contributions.

Le CPSE définit de nouvelles normes ambitieuses dans plusieurs domaines et offre aux clients de la BID des dispositions avancées pour faire face aux enjeux environnementaux et sociaux. Il place le respect des droits de l’homme au cœur de la gestion des risques environnementaux et sociaux et comprend une norme spécifique et autonome sur l’égalité des genres. Une nouvelle norme sur le travail et les conditions de travail s’aligne sur les principaux instruments et conventions internationaux.

Ce nouveau cadre de politique tient également compte des risques liés aux pandémies et aux épidémies et s’aligne sur les meilleures pratiques internationales en matière de protection et de conservation de la biodiversité. En outre, le CPSE stipule quand le consentement libre, préalable et éclairé des peuples autochtones est requis, stipule des protections pour les personnes d’ascendance africaine et les personnes handicapées, et exige la prise en compte de la race, de l’origine ethnique, de l’âge et des conditions sociales. Afin d’obtenir une collaboration ouverte, transparente et inclusive autour des projets, le CPSE comprend aussi une norme séparée sur l’engagement des parties prenantes et la divulgation des informations, qui exige des clients qu’ils mettent en place de façon régulière des mécanismes de règlement des griefs.

De plus, une liste d’exclusions identifie désormais les activités que la BID ne financera pas dans la mesure où elles pourraient avoir des effets négatifs sur les personnes et l’environnement, ou parce qu’elles ne sont pas cohérentes avec l’engagement de la BID à lutter contre le changement climatique et à promouvoir la durabilité environnementale et sociale. 

La BID entame maintenant une période d’environ un an au cours de laquelle elle aidera ses clients à se préparer à mettre en œuvre ce nouveau cadre de politique. À l’issue de cette période, le CPSE s’appliquera à la préparation et à l’exécution de toutes les nouvelles opérations financées par la BID.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.