Haïti|Bâtonniergate – Deux commissions d’enquête formées: « les rapports attendus impatiemment » indique Me. Pasquet

1
749

Vendredi 4 septembre 2020 ((rezonodwes.com))–Ce vendredi nous ramène exactement une semaine en arrière depuis que le bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince, Me. Monferrier Dorval, a été lâchement assassiné. Jamais, même dans le pire de leurs cauchemars, les haitiens ne s’attendaient à un niveau dépassé et aussi exagéré de l’insécurité qu’aurait profité un secteur que l’opinion publique, des étudiants en Droit et un ancien-conseiller juridique au Palais national ne peinent à dévoiler, pour abattre un homme d’Etat, du genre incommensurable de M. Dorval.

Toutefois, dans la République des petits copains coquins, pays où le système judiciaire à genoux est très décrié, cette femme aux yeux débandés, deux commissions sont chargées de faire la lumière, toute la lumière sur le crime crapuleux du 28 août ayant révolté de nombreuses consciences patriotiques.

Dans cette nouvelle rubrique « Haïti|Bâtonniergate« , Rezo Nòdwès s’entretient brièvement avec Maître Wilfort Pasquet, avocat au Barreau de Port-au-Prince et membre de l’Amicale des Juristes, autour des faits marquant l’assassinat de Me. Dorval.

RN : Le téléphone portable de Me Dorval récupéré, annonce une source policière, mais qui est bien celui ou celle qui détenait cet appareil ? Dites-nous, Me. Pasquet, comment un tel processus de récupération de l’appareil a-t-il été engagé ?

WP : Pour le portable de Me Dorval, nous autres du barreau de Port-au-Prince nous avons l’information comme tout le monde à travers les médias. Nous ne savons comment le trouver? Où le trouver? Ni entre les mains de qui? Le juge de paix à fait son constat, malheureusement je n’ai pas à ma disposition le procès verbal de constat du juge. Nous attendons les résultats de l’enquête qui aboutira à l’identification des auteurs, coauteurs et complices de cet assassinat inqualifiable.

RN : Et voilà déjà une semaine écoulée depuis la disparition subite de Me. Dorval. Une date pour les funérailles a-t-elle été arrêtée ou en passe de l’être. Comment sera le protocole établi?

WP : Pas encore de date et de protocole. Le conseil de l’ordre est en consultation avec la famille de Me Dorval.

RN : RNDDH parle de « crime d’état » et que c’est un « assassinat planifié » qui a emporté la vie de Me. Dorval, quelle est votre opinion à ce sujet surtout qu’une telle déclaration vient d’un organisme de défense des droits humains en Haïti ?

WP : Cela n’engage que RNDDH. Au niveau du barreau, nous pouvons ni confirmer ni infirmer. Il y a deux rapports séparés, l’un d’une commission d’enquête indépendante du barreau et l’autre de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) qui sont attendus impatiemment.

Rezo Nòdwès vous remercie et espère vous retrouver bientôt pour d’autres questions au fur et à mesure de l’avancement des investigations de Haïti|Bâtonniergate, une affaire risquant de faire basculer le pays dans une spirale de violence si, néanmoins, la « justice haïtienne » parviendrait à démontrer que l’indice de perception de corruption, selon Amnesty International, est réellement le plus élevé que tout autre pays dans la région, après le Venezuela.

propos recueillis par cba

1 COMMENT

  1. Il faudra interviewer Madame Lalime ou Madame Sinson ou un membre du CORE Group. Cet ignorant n’aurait pas du se laisser interviewer can il ne sait RIEN d’apres l’interview.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.