Haïti, une véritable hécatombe

1
348

Mardi 1er septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Le droit à la vie est un droit sacré devant inspirer crainte et respect absolu. Il doit être le premier des droits fondamentaux le plus garanti et protégé. Le droit à la vie est aussi le droit de ne pas être assassiné.

Dans son article 19, la Constitution de 1987 (version amendée) on peut lire ceci : «  l’État a l’impérieuse obligation de garantir le droit à la vie, à la santé, au respect de la personne humaine, à tous les citoyens sans distinction, conformément à la déclaration universelle des droits de l’homme ». Mais, que fait l’État face à cette obligation ?

Depuis le début de l’année en cours, une peur bleue s’installe au sein de la population. Le sang des compatriotes ne cesse de répandre tribord et bâbord à travers le pays. Chaque jour, chaque heure un concitoyen est tombé sous les balles assassines. Rien n’est dit. Rien n’est fait. Malgré tout, nous adoptons une attitude je-m’en-foutiste.

La machine mortifère ne compte pas chômer. Nous sommes tous sur la liste. Si Me Monferrier DORVAL n’est pas épargné, qui sera épargné ? Et, qui peut penser qu’il sera épargné si ce n’est lui qui manipule cette machine qui fait couler autant de sang.

Nombreux sont ceux qui croient que dans une telle atmosphère Dieu les épargnera. Ogou feray les protègera. Leurs anges gardiens leur assisteront. Leurs talismans leur rendront invincibles. Ils gardent leur sang-froid face à une véritable hécatombe.

Le vase est saturé. Il a déjà trop débordé. Il doit être renversé. Les bornes sont longtemps dépassées. Trop de limites sont franchies. Se twòp atò. La déconstruction de cette machine infernale est possible. Déconstruisons-la pour notre bonheur !

Marius MARECHAL
Tél. : (509) 38 00 4198
E-mail :marechalmarius365@gmail.com

1 COMMENT

  1. IL faut admettre, en conclusion que nous sommes un peuple de laches. Ca rendrait votre texte plus plausible si vous le disiez en conclusion, car, si l’on devait conserver tous les textes, comme les votres, qui ont ete ecrits depuis Michel Martelly, l’ancien palais national serait trop etroit pour les contenir.
    Laches. Voila ce que devons apprendre de ces petits fils de Dessalines et de Louverture…haha… Mais, tous les enfants de Dessalines et Louverture ont quitte l’Ile pour l’Europe. Et je ne vous apprends rien en vous disant que ces deux hommes éaient fraichement venus d’ailleurs et n’avaient pas de famille en Haiti.
    Laches, voila ce que nous devons ajouter a notre ADN de peuple brisé. Nous sommes soit des meurtriers, tels Duvalier, Jovenel , Michel Martelly, ou des laches. Il nous reste à trouver la lignee ou les viols et maltraitance qui ont fait de nous de tels laches! Ainsi, on aura une chance de nous debarasser de cette tare!
    Desole, mais il fallait que je le dise ne vous en deplaise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.