L’Haïti de Jovenel Moise rejoint la liste de 8 pays d’Afrique qui pourraient souffrir davantage d’insécurité alimentaire

0
482

Mardi 4 août 2020 ((rezonodwes.com))–Quelque 51 millions de personnes, des pays de l’Afrique de l’Est sont menacées d’insécurité alimentaire, a mis en garde un rapport officiel publié mardi, soit environ une semaine après un cri d’alarme lancé par Harmel Cazeau de la CNSA en Haïti admettant que « seul un ensemble de politiques de relance peut résoudre les problèmes d’insécurité alimentaire, dans le contexte particulier de la pandémie de covid-19« .

Composée de Djibouti, de l’Érythrée, de l’Éthiopie, du Kenya, de la Somalie, du Soudan, Soudan du Sud et de l’Ouganda, cette faction d’Afrique de l’Est pourrait avoir besoin d’aide d’ici fin 2020 et début 2021, a averti l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD). Haïti, le plus pauvre de l’Amérique et l’un des pays les plus corrompus de la région des Caraïbes,à cause d’une mauvaise gouvernance, n’est pas en reste non plus, avec l’augmentation du panier ménager de 25%, au cours des 12 derniers mois, et que, selon la Commission nationale pour la sécurité alimentaire (CNSA), le riz, un produit phare, a enregistré une hausse de 34 %.

Si pour certains, la corruption institutionnalisée sous le régime du président Jovenel Moise a, en grande partie, alimenté la misère du peuple même en venant avec des programmes de « caravane de faire-semblant« , par contre en Afrique, les chercheurs ont conclu que la Covid-19, les infestations de criquets ravageurs et plusieurs événements climatiques ont eu un impact sur ces 8 pays. Selon eux, ces méfaits de la nature ont contribué en même temps à réduire davantage l’accès des populations à la nourriture capable de répondre à leurs besoins nutritionnels.

Mardi, IGAD a lancé un appel similaire, mais pour les huit États dont elle exige des autorités un soutien politique, technique et financier afin de mettre en œuvre une stratégie capable d’amortir la crise qui se profile.

A rappeler qu’en Haïti, au moins 40 % de la population est en situation d’insécurité alimentaire, en particulier dans des régions comme le département du Nord-Ouest, les quartiers très vulnérables de Cité Soleil où les gangs pro-gouvernementaux pullulent, la région côtière de Grand-Anse et une grande partie de l’Ouest.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.