Dr Cauvin Paul : le professeur Gérard Gilbert Gayot, l’une des plus belles figures du  »pays absent » vient de nous quitter

0
356

Port-de- Paix: Le glas sonne  

Lundi 3 août 2020 ((rezonodwes.com))– A mes amis et concitoyens de la Cité de Capois-La-Mort, je vous annonce  que l’une des belles figures du « pays absent » vient de nous quitter. Je veux citer le professeur Gerard Gilbert Gayot..

Ce nom de  » Gayot » en vérité sonne  comme un « échos » à nos oreilles.

On  se souvient de François Gayot, l’ Archevêque émérite de l’Archidiocèse du Cap-Haitien . Oui on se souvient de lui. Il est mort en Italie à un moment où son nom commençait déjà à être cité comme le Premier Cardinal Haitien..Frère ainé de de Gilbert, son portrait auréole encore aujourd’hui la page  de couverture de Clergé Indigène, un livre à controverse publié par Gilbert dans les années 60.

Durant cette mème période, où Gérard Gilbert Gayot luttait pour « l’indigénisation » du Clergé,il devint Professeur  auLycée Tertulien Guilbaud de Port-de-Paix..IL devint mon professeur.Un professeur anti-conformiste qui passait outre les codes de punitionséllaborés par une réprésive direction. Des codes tels que des vers latins à apprendre et à réciter par coeur ou  encore descentaines de lignes à écrire suivant ce schéma  » Le Créole est interdit au sein de l’établissement ».

Autant de billevesées quidans un lycée n’intéressait pas vraiment le Professeur Gérard Gilbert Gayot. Sa marotte, c’était un combat à ciel ouvertmené sur les devantures des cathédrales pour l’instauration d’un Clergé Indigène à l’intérieur des presbytères. L’histoire de ce combat sans répit peut être lu dans ce fameux livre qui porte pour titre : « Le Clergé Indigène « .

Alors, Que l’on se souvient ! Que les catholiques  se souviennent  ! Si aujourd hui, l’Eglise de chez nous est gérée par nous-mêmes, c’est grâce au premier effort de ce Port-de-Paixien de souche qui vient de décéder. Je cite Gerard Gilbert  Gayot.

A toute la famille, je présente mes sincères condoléances principalement à sa nièce Nirva  Vernet.

Dr Cauvin Paul


Nécrologie:  

Nous avons l’immense tristesse de vous  faire part du décès de Gérard Gilbert Gayot,  87 ans, décédé jeudi 30 juillet 2020, parti paisiblement en sa résidence, à Washington, DC après une brève maladie.


 Il adorait la musique haïtienne, regarder les nouvelles et parler au téléphone avec des amis et des membres de sa famille. Un homme introvert et réservé. il avait imaginé sa destinée exaltante et riche d’expériences à l’image de ce qu’il était. Son désir de construire sa vie telle qu’il la concevait a été exaucé.


Né à  Port-de-Paix, Haïti, Gérard a enseigné la littérature haïtienne et française au Lycée Tertulien Guilbaud, à Port-de-Paix. Il a reçu une bourse Fulbright pour étudier au Canada. Il a ensuite déménagé aux États-Unis. Il a enseigné la sociologie et a été chargé de cours pendant plusieurs années à Washington, DC.

Il a poursuivi une carrière fructueuse pendant environ une trentaine d’année, au Foreign Service Institute, Département d’État des États-Unis. Il y enseigna le français et le créole haïtien aux ambassadeurs, consuls et attachés d’affaires qui allaient ensuite servir en Afrique de l’Ouest et dans divers pays francophones. Il était extrêmement fier de l’enseignement et de ses élèves.


Gérard Gilbert Gayot, était un homme très aimant et admirable. Il est aimé de sa famille et de ses proches. A travers sa vie simple, il était passionné des membres de sa famille. Ils le lui manqueront. Sincères condoléances à ses enfants, petits-enfants, frère, neveux, nièces, cousins ​​et d’innombrables amis, que ce deuil afflige.  

 L’annonce des funérailles sera annoncée ultérieurement.  

Puisse -t-il reposer en paix!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.