Israël|Des manifestations presqu’au quotidien devant le domicile du Premier ministre inculpé pour corruption

0
146

Dimanche 2 août 2020 ((rezonodwes.com))–Un tribunal de Jérusalem a ordonné ce 2 août à Yaïr Netanyahou, fils du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, de cesser de «harceler» les organisateurs des manifestations réclamant le départ de son père pour corruption.

Yaïr Netanyahou avait twitté le 31 juillet les adresses personnelles des organisateurs des manifestations qui ont lieu devant le domicile du Premier ministre et avait appelé à manifester devant les maisons des manifestants. «J’invite tout le monde à manifester, jour et nuit, devant les maisons de ces gens qui organisent l’anarchie dans notre pays», avait-il tweeté.

Depuis de nombreuses semaines, des manifestations se déroulent presque quotidiennement en Israël, notamment devant le domicile du Premier ministre inculpé en novembre 2019 pour corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires, une première pour un chef de gouvernement israélien en cours de mandat. En plus de crier leur ras-le-bol contre le Premier ministre, les protestataires dénoncent la mauvaise gestion de la pandémie de nouveau coronavirus par le gouvernement.

La juge Dorit Feinstein a exigé que le tweet soit effacé et a ajouté dans sa décision que Yaïr Netanyahou devait «cesser de harceler les organisateurs des manifestations pendant six mois et ne plus publier leurs adresses privées».

En réaction, le fils du Premier ministre, âgé de 29 ans et familier des provocations sur les réseaux sociaux, a publié un tweet reprochant à la juge de ne pas avoir pris en compte «les menaces de mort dont [il est] la victime». Son père a de son côté dénoncé dans un communiqué les «actes de violences et de harcèlement de tous».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.