Les efforts visant à améliorer la cybersécurité dans les Amériques augmentent

0
111

Un rapport BID-OEA met en évidence les efforts déployés par les gouvernements d’Amérique Latine et des Caraibes pour gérer les cyberrisques de leur infrastructure critique et expose les défis qui restent, en particulier pour renforcder lea confiance des utilisateurs dans les services de commerce électronique

Mardi 28 juillet 2020 ((rezonodwes.com))– L’Organisation des États Américains (OEA) et la Banque interaméricaine de développement (BID) ont lancé l’étude conjointe «Cybersécurité: risques, progrès et le voie à suivre en Amérique latine et  les Caraïbes ». Il s’agit de la deuxième édition d’un rapport phare qui évalue l’état de préparation à la cybersécurité dans la région.

Selon le rapport, depuis la dernière étude réalisée en 2016, plus de la moitié des pays de la région ont amélioré leur état d’esprit en matière de cybersécurité en développant et en mettant en œuvre des stratégies nationales et / ou des cadres juridiques pour mieux répondre à l’évolution des cybermenaces, y compris une protection accrue des données personnelles des citoyens.

Des efforts supplémentaires sont encore nécessaires

Cependant, le rapport a également révélé que des efforts supplémentaires sont encore nécessaires pour renforcer la cybersécurité dans la région. Plus des trois quarts des pays analysés  dans ce rapport ne disposent actuellement pas des plans de protection des infrastructures critiques nécessaires pour répondre aux cyberattaques, un fait particulièrement inquiétant dans un contexte COVID-19. La majorité des pays de la région ont également besoin de capacités plus systématiques et efficaces pour surveiller et répondre aux incidents de cybersécurité, ainsi que d’organes centraux chargés de coordonner les activités de cybersécurité.

Bien que d’importants changements de financement aient été détectés, des ressources gouvernementales encore plus importantes devraient être consacrées à la réduction de l’impact social et économique des cyberincidents, qui en 2019 ont coûté plus de 90 milliards de dollars.

Enfin, et c’est peut-être le plus important, le document souligne la nécessité d’une coopération plus active entre toutes les parties prenantes pour accroître leur préparation à la cybersécurité, en particulier pour faire face à certaines menaces courantes telles que la cybercriminalité, les cyberintrusions dans les réseaux critiques et les cyberopérations à motivation politique.

«Le message de ce rapport est clair: l’Amérique latine et les Caraïbes doivent faire davantage pour améliorer leur situation en matière de cybersécurité maintenant», a déclaré Ana María Rodriguez, vice-présidente de la BID pour les secteurs. «Les résultats sont essentiels pour guider les efforts du gouvernement dans la région, d’autant plus que la crise du COVID-19 accélère notre dépendance aux plateformes numériques dans notre vie professionnelle et personnelle.»

Pour Farah Diva Urrutia, Secrétaire de l’OEA pour la sécurité multidimensionnelle, «ce rapport peut servir de feuille de route pour les États membres et les diverses parties prenantes qui recherchent en permanence des moyens de s’adapter aux menaces émergentes de cybersécurité qui affectent notre région. Bien qu’il reste encore du travail à faire, nous sommes fiers de soutenir le développement de ces capacités par le biais de notre programme de cybersécurité et continuerons de promouvoir la sensibilisation à ce problème, en collaboration avec des importants partenaires tels que la BID.

La BID et l’OEA présentent ce rapport conjoint comme un signe de leur engagement continu à soutenir les pays des Amériques dans leurs efforts pour renforcer la cybersécurité.

La deuxième édition du rapport sur la cybersécurité est disponible ici .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.