« Le nouveau code pénal, est un code de la débauche et libéral », dénonce Jean Renel Sénatus

1
1475

La seule fierté qui reste des haitiens tout en acceptant de vivre dans la pauvreté, des conditions infra-humaines, est leur dignité et un degré de moralité très élevé. Mais Jovenel Moise, « élu » par moins de 500 000 votants, pour montrer sa haine viscérale pour les Noirs d’Haïti, des « salopris » selon Joseph Jouthe, veut les faire avaler des couleuvres et leur offrir de l’eau de la mer à boire.

Port-au-Prince, mercredi 1er juillet 2020 ((rezonodwes.com))–Le décret sur le nouveau Code pénal n’a pas cessé d’alimenter les débats en Haïti après sa publication subtile dans le journal officiel de la République Le Moniteur.

L’ancien Sénateur de l’Ouest, Jean Renel Sénatus aurait semblé trouver les justes mots pour qualifier ce nouveau code pénal de « la débauche et libéral« . Ce texte qui est nettement différent d’une proposition de loi encore à l’étude au parlement haitien, quoique malicieusement programmé pour être dysfonctionnel, est rédigé par un pouvoir pour plaire à des amis de l’international en échange d’assurer une continuité de PHTK au pouvoir, pendant les 50 années à venir et engendrer une misère abjecte.

Au cours d’une conférence de presse, l’ancien commissaire de Gouvernement a qualifié de tous les mots le nouveau Code pénal publié par le pouvoir en place. »Le nouveau code pénal est libéral » a-t-il martelé, précisant que le pouvoir a publié un code pénal de débauche et s’est dit regretter que les travaux réalisés par la commission ne sont pas prises en considération et que ce nouveau document est contraire aux valeurs de la société haïtienne.

« Ce code de débauche est allé à l’encontre des mœurs, des coutumes et des traditions de la société haïtienne » a fait valoir M. Sénatus.

Par ailleurs, il a révélé que le « code pénal Jovenel Moise » fraîchement publié mais qui devrait être appliqué dans 24 mois, est calqué du modèle de l’occident et a visé a détruire les bonnes conduites de la vie haïtienne en officialisant, l’inceste, l’avortement, l’homosexualité entre autres…tout en permettant également à des criminels graciés de revenir au timons des affaires de l’Etat.

Ce nouveau code pénal est censé venir remplacer celui datant de 1835 et rentrera en vigueur dans deux ans, mais parallèlement l’ancien Sénateur Nenel Cassy a annoncé le retrait de ces « décrets en folie » malencontreux pris par le pouvoir en place, seront rapportés pendant la transition, après le 7 février 2021, date à laquelle le président Jovenel Moise doit obligatoirement laisser le Palais national à la fin de son mandat constitutionnel.

Pascal Fleuristil 
pfleuristil@yahoo.fr

1 COMMENT

  1. Jovenel moïse doit etre pendu au bois et qu’il meure.Etats unit comme au pays de L’Europe,qui sont si Imorale n’ont jamais souhaités d’arriver à ce point de degradation penible et mortele. Maintenant,notre seul option;c’est de camper en coix pour l’empercher d’accomplir cet pauvre miserable projet de loi vilgaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.