La PNH disperse violemment un sit-in devant le ministère de la Justice

0
190

À l’Avenue Charles Sumner, des petro challengers ont été contraints de prendre leurs jambes à leur cou. Des agents de l’ordre ont en effet fait usage abusif de gaz lacrymogènes et de balles réelles pour disperser la foule durant un sit-in lundi matin. Le mouvement pour dénoncer l’insécurité et l’impunité  à l’initiative de la structure de la société civile ‘’Nou pap dòmi’’ a été tué dans l’œuf.

Lundi 29 juin 2020 ((rezonodwes.com))– Un véhicule non immatriculé débordé d’agents d’unités spécialisées de la Police nationale d’Haïti a lancé les premières offensives contre la foule de protestataires. Des tirs nourris, des jets de gaz lacrymogène ont contraint les organisateurs à se retrancher à l’Avenue Lamartinière à Bois-Verna pour échapper à la violence policière. Dans le même temps, piétons et automobilistes cherchaient à emprunter des raccourcis pour éviter le conglomérat de l’Avenue Charles Sumner, assiégé par des agents de l’ordre.

La banderole déroulée dans un premier temps par les initiateurs du sit-in a été confisquée par des policiers réprimant brutalement le rassemblement des petro challengers.

‘’ Les organisateurs se sont repliés à Bois-Verna en raison du comportement des policiers. Le pouvoir est en train de museler la parole et violer le droit de s’exprimer. C’est une dictature qui prend corps en Haïti’’, s’est indigné Salvatore  Saint-Victor, membre de ‘’Nou pap dòmi’’.

Le double meurtre des jeunes danseurs à Tabarre, la semaine dernière, révoltent les protestataires. Le corps calciné de Nancy Dorléan et de Sébastien Petit découverts calcinés, témoigne de l’impunité et de l’indifférence des autorités policière et judiciaire. Cet acte crapuleux est le symbole du crime banalisé en Haïti.

‘’ C’est notre vie qui est menacée. Deux jeunes qui ne sont affiliés ni au mouvement Petro challenger ni à une mouvance politique ont été lâchement assassinés. Nous disons non à l’intolérable’’, a scandé Obenson Joseph.

La mobilisation contre l’impunité, l’insécurité n’a pas pu se dérouler. L’intervention des forces de l’ordre a rudement mise à l’épreuve le rassemblement des petro challengers en recourant à la force brutale, ont dénoncé les organisateurs.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.