Haïti – Réouverture de l’aéroport ; Dr. Kelly Bastien émet de sérieuses réserves

0
450

L’apprenti-dictateur Jovenel Moise qui n’a pas hésité lundi à ordonner à des policiers de tirer à hauteur d’homme sur un groupe de jeunes organisant pacifiquement un sit-in devant le ministère de la Justice, sûr de l’appui de l’international, ne recule devant rien et semblerait être très décidé à faire couler un bain de sang en Haïti pour imposer ses idées, comme c’est le cas de la décision pour la réouverture des frontières prise unilatéralement, en plein cœur de la progression de la pandémie de covid-19.

Lundi 29 juin 2020 ((rezonodwes.com))–Moins de vingt-quatre heures avant la reprise des vols commerciaux en Haïti, prévue pour mardi, plusieurs voix s’élèvent lundi pour exprimer leurs réserves sur cette ouverture, compte tenu de la recrudescence du coronavirus dans certains pays.

À partir de cette semaine, Haïti ouvre ses frontières aériennes et reprend ses vols avec le Canada, la République dominicaine et les États-Unis, lequel pays a enregistré plus de deux millions et demi de cas confirmés et quelque 126 000 décès dus à la pandémie.

Bien que loin des chiffres de covid-19 enregistrés aux Etats-Unis, et ou au Chili, le panorama de la République Dominicaine n’est pas encourageant. Dimanche, 31 373 cas ont été confirmés et 776 sont morts, alors qu’un peu plus de 54 % ont dépassé le nombre de décès.

Dans ce contexte, le gouvernement autoritaire haïtien a annoncé la réouverture progressive, et a dicté de nouvelles mesures restrictives pour le transit dans les aéroports, qui permettent de maintenir la distance physique, l’utilisation de mesures de barrière et autres, pour limiter la propagation du coronavirus SARS-CoV-2.

Cependant, Dr. Kelly C. Bastien, ancien président de l’Assemblée nationale,, a exprimé son scepticisme, notamment face à la recrudescence des diagnostics positifs aux États-Unis, et en particulier en Floride, où vit une importante communauté d’Haïtiens.

Médecin de profession, l’ancien législateur a souligné que les membres de la diaspora vivant en Floride, l’un des quatre États les plus contagieux, sont les plus exposés au risque de contracter la maladie, et a donc appelé le gouvernement à établir des protocoles spécifiques pour ces voyageurs.

En mars dernier, après le diagnostic du premier cas de Covid-19, Haïti a fermé toutes ses frontières, a suspendu les vols commerciaux, les écoles, les entreprises, les usines et autres, et a annoncé une aide aux travailleurs sans emploi, bien que beaucoup se plaignent encore de ne pas recevoir d’aide de l’État.

Cependant, fin avril, une réouverture progressive a commencé, avec l’autorisation d’exploiter les textiles dont la production est destinée au marché américain, et la timide reprise des affaires dans le secteur privé.

Actuellement, Haïti compte 5 847 cas confirmés et 104 décès, tandis que 787 personnes auraient vaincu la maladie, sans pr♪0sentation de preuve convaincante.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.