Législatives du 5 juin à Saint-Kitts-et-Nevis, le PM Harris n’autorise l’envoi d’aucune mission de l’OEA par Almagro

0
200

« Je ne laisserai pas les succès obtenus face à la pandémie s’inverser en permettant l’entrée de personnes de l’étranger » Dr. harris, PM de Saint-Kitts-et-Nevis.

Vendredi 29 mai 2020 ((rezonodwes.com))–Dans la perspective des élections législatives du 5 juin, le gouvernement de Saint-Christophe-et-Nevis a recommandé le maintien de la fermeture des frontières du pays, y compris pour les observateurs de l’Organisation des États américains (OEA).

Selon une déclaration du parti travailliste d’opposition, l’administration du Premier ministre Dr. Timothy Harris a annulé la visite de l’équipe de l’OEA parce qu’elle n’est pas possible en raison de la quarantaine actuelle due à la pandémie de Covid-19.

D’autre part, pour le leader travailliste Denzil Douglas, « le refus d’autoriser la visite des observateurs lui a été notifié par le secrétaire général de l’organisation régionale, Luis Almagro, qui avait l’intention d’envoyer la même mission que celle qui a travaillé sur les élections de lundi dernier au Suriname« .

Dans un communiqué publié jeudi, Harris, qui dirige la coalition Team Unity et gouverne le pays depuis 2015, a déclaré qu' »il ne laissera pas les succès obtenus face à la pandémie s’inverser en permettant l’entrée de personnes de l’étranger« .

Il a souligné que la fermeture des frontières est une réponse standard dans le monde entier pour protéger les personnes et sauver leur vie.

Il a également reproché à ses opposants de vouloir « ouvrir le pays aux personnes issues de points critiques de la pandémie comme New York, Miami, le New Jersey, l’Angleterre, l’Italie et d’autres pays ».

Le Premier ministre a expliqué les mesures d’assouplissement que son gouvernement applique jusqu’à la réouverture totale et a insisté sur le fait que ce travail pourrait être gâché si « l’avis de ces gens désespérés du passé » est consulté en référence à Douglas.

Le leader de l’opposition a dirigé les îles entre 1995 et 2015, date à laquelle il a perdu les élections face à Harris.

Saint-Kitts-et-Nevis est l’une des exceptions dans le monde entier qui n’a pas signalé de décès dus au covid-19. Les restrictions de voyage, les quarantaines, l’isolement et la fermeture des frontières sont ce qui a sauvé des vies dans ce pays, a déclaré M. Harris.

Les 11 sièges du Parlement sont à renouveler lors des élections du 5 juin, huit d’entre eux appartenant à Saint-Kitts et trois à l’île de Nevis.

La coalition au pouvoir contrôle actuellement sept de ces sièges et est composée du Mouvement d’action populaire (PAM), du Parti populaire du travail (PLP) et du Mouvement des citoyens concernés (CCM).

Ses opposants sont issus du parti travailliste Douglas.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.