Couvre-feu et État d’urgence : le pouvoir Tèt Kale fait marche arrière sur les restrictions concernant les journalistes

0
558

Les Travailleurs de la presse épargnés par le couvre-feu imposé par Jovenel Moise

Vendredi 22 mai 2020 ((rezonodwes.com))– Les journalistes ne seront plus soumis à des contraintes dans l’exercice de leur profession durant les deux prochains longs mois d’état d’urgence décrété par l’administration Moise-Jouthe.

Dans un décret daté du 21 mai, le pouvoir en place a en effet institué de nouvelles dispositions en ce qui concerne l’état d’urgence sanitaire prorogé pour les deux prochains mois.

Les travailleurs de la presse, munis de leurs cartes professionnelles, pourront désormais circuler à toute heure du jour ou de la nuit, en dépit de l’établissement d’un couvre-feu controversé à partir de 8 heures du soir.

Les professionnels de la Santé et les policiers dûment identifiés échappent également aux restrictions imposées auparavant par le gouvernement.

Toutefois les autorités gouvernementales ont mis en garde contre les fausses cartes de presse, et a laissé entendre que des sanctions seront prises contre les contrevenants.

Il faut rappeler que le couvre-feu est maintenu de 8h PM à 5hAM. Ceux qui passeront outre écoperont d’une amende de 30.000 gourdes, de cinq jours d’emprisonnement et de 15 jours de travail d’intérêt général à déterminer par le conseil municipal.

Pascal Fleuristil
pfleuristil@yahoo.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.