Avec des cartes Dermalog contestées et un CEP expiré, Jovenel Moise envisage l’organisation de législatives en Haïti

0
435

La seule fois que le régime Tèt Kale a tenté d’organiser des élections, c’était en août 2015 et les résultats ont accouché un parlement de vendus, de corrompus et des experts en pots-de-vin…et fabricateurs de mensonges.

« Coronavirus ne donne pas l’amnistie aux dilapidateurs de fonds de Petro Caribe » Sénateur Sorel Jacinthe

Mardi 19 mai 2020 ((rezonodwes.com))–Pour prouver qu’il est le seul maître à bord d’Haïti, pays le plus pauvre du continent, et fin prêt à rétablir la dictature en Haïti, le président pseudo-démocrate Jovenel Moise a déjà planifié de violer impunément une énième fois la Constitution pour pouvoir rester au pouvoir au-delà de la fin de son mandat constitutionnel, le 7 février 2021. Pour y arriver, il aurait compté sur les répressions des hommes de Ramil Rameau, et les persécutions politiques et des excès de zèle de l’apprenti-sorcier et ministre de facto de la Justice et de la Sécurité publique, Lucmane Délille.

Lundi, lors d’une intervention télévisée, à l’occasion de la Fête du Drapeau, Jovenel Moise, qui est accusé d’avoir soudoyé des parlementaires, – sénateurs et députés – a vertement critiqué la 50ème Législature, la plus corrompue des législatures haïtiennes, depuis 1807. Il a exhorté le peuple haitien à voter pour « une 50è totalement différente » que celle qu’a dirigée Gary Bodeau ayant manigancé son maintien au pouvoir. Moise a indiqué que « son cabinet est en contact avec le CEP pour la finalisation de la ‘loi’ électorale ».

Jovenel Moise, en apprenti-dictateur, nonobstant les lois de la République, particulièrement la Constitution, a envisagé d’organiser des élections avec les cartes Dermalog contestées et un CEP dont le mandat ne devait pas aller au-delà de la publication des résultats des élections tenues au dernier trimestre de 2016.

Après séisme, choléra, coronavirus, disette, dégringolade de la gourde, sur-inflation, et sans les arrestations et la tenue du procès des présumés dilapidateurs des $4 milliards des fonds de Petro Caribe, les Haïtiens devraient refaire l’expérience des élections avec des résultats contestés. A prime abord, l’opposition haïtienne se démarque de ce processus qu’elle assume « biaisée à l’avance avec des cartes illégales Dermalog introduites par Martine Moise dans le système électoral haitien ».

A Jovenel Moise de prouver le sens du patriotisme tiré du symbolisme du Drapeau !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.