Panama – Corruption présumée lors d’achats de matériels pour covid-19 : le chef de l’Etat ordonne l’ouverture d’une enquête

0
284

Une firme mexicaine impliquée est sous enquête pour surfacturation…

c’est un journal panaméen qui a conduit les autorités à investiguer sur cet état de fait

Lundi 20 avril 2020 ((rezonodwes.com))–Le Panama est secoué par des scandales de corruption en plein milieu de la quarantaine obligatoire, avec des allégations d’irrégularités et de surfacturation liées directement au ministère de la Santé publique, faisant lundi l’objet d’une enquête.

Le plus célèbre de ces cas, rapporte la presse panaméenne, est la suspension de la passation d’un contrat pour un système robotisé de stockage, de distribution et de livraison de médicaments à la Caisse de sécurité sociale (CSS) pour une valeur de 168 millions de dollars américains, dont l’appel d’offres a favorisé la société mexicaine Intercontinental de Medicamentos S.A. de C.V., qui est également investigué au Mexique.

Bien que le directeur du CSS, Enrique Lau, ait défendu lors de plusieurs apparitions publiques que la procédure correcte était suivie, le président Laurentino Cortizo qui a ordonné l’ouverture d’une enquête, a demandé la suspension du contrat jusqu’à la fin de la crise sanitaire actuelle engendrée par Covid-19.

Intercontinental fait l’objet d’une enquête pour « fraude fiscale et opérations simulées – telles que l’émission de fausses factures« , selon le média numérique aztèque e-consulta.com, citant comme source Santiago Nieto, directeur de l’Unité de renseignement financier, subordonnée au gouvernement fédéral.

En réponse aux dénonciations du journal panaméen La Prensa, le bureau du procureur général et l’administration ont ouvert des dossiers pour enquêter sur d’éventuelles irrégularités dans le contrat attribué au Consorcio Salud en Control, composé de la société panaméenne PMG Logistic Corp. et de l’entité mexicaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.