Le Premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de la Santé, Olivier Veran, ont signé un décret autorisant la prescription de l’hydroxychloroquine et de l’association lopinavir/ritonavir contre le Covid-19 .

Un laboratoire médical français a déclaré qu’il était prêt à donner aux autorités françaises des « millions de doses » d’un médicament anti-paludisme qui, selon les premiers tests, pourrait aider à guérir le Covid-19.

Vendredi 27 mars 2020 ((rezonodwes.com))– Le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé, Olivier Veran, ont signé jeudi un décret autorisant la prescription de plusieurs molécules contre le Covid-19. Ce décret autorise notamment la prescription de Plaquenil, l’un des médicaments à base d’hydroxychloroquine, mais aussi du Kaletra avec l’association lopinair/ritovanir, contre le Covid-19.

« Par dérogation à l’article L. 5121-8 du code de la santé publique, l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile », détaille le décret.

La vente d’hydroxychloriquine encadrée

Il va donc plus loin que le Haut conseil de la santé publique qui recommandait, en milieu de semaine, une utilisation de l’hydroxychloroquine pour les cas d’infection au Covid-19 les plus graves. Une première victoire pour le professeur Didier Raoult de l’IHU de Marseille, qui prônait le recours à cette molécule pour traiter le Covid-19.

source : 20 Minutes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.