Coronavirus-Haïti : Les sourds-muets et les aveugles ne sont pas sensibilisés

0
397

Mardi 24 mars 2020 ((rezonodwes.com))– Alors que le Coronavirus (Covid-19) continue de s’étendre avec au moins six (6) cas confirmés dans le pays, les autorités, toujours dans leur manque de prévision, n’envisagent jusqu’à présent, aucune campagne de sensibilisation se basant sur le langage des signes, à la disposition des sourds-muets pour qu’ils soient tout de même, capables de se protéger contre la pandémie.

Ces individus abandonnés, délaissés à leurs sorts pour une énième fois par les responsables et les compatriotes, risquent d’être les plus touchés si l’épidémie arrive à sa phase de transmission communautaire.

L’essentiel, est de se protéger soi-même. On se sensibilise comme on peut. On porte des masques de protection, même si on nie ses conséquences néfastes pour les personnes non infectées, et qu’ils sont utilisables, ces masques, de deux heures à trois heures de temps. On s’en fout ! Bon sang ! Ce virus, est l’œuvre de Dieu pour donner une sévère leçon à l’homme, croit-on. Et nous les croyants, le Bon Dieu ne  nous laissera pas périr dans cette épidémie. Amalgame ! Non, on n’en sait rien. Disons, on devient tous confus. Ce virus, est plutôt fabriqué dans le laboratoire de l’homme, pour détruire ses semblables et s’enrichir, croient certains intellos. Hélas ! Cette crise sanitaire qui s’aggrave de jour en jour, nous fait,  dirait-on, oublier tout le bons sens.

On brise les chaines de solidarité. On se confine comme on peut. Notre bon sens est désormais possédé par le creux. On nie tellement de choses indispensables à la vie ; tout comme on nie que la convivialité soit indispensable, si l’on veut bien éradiquer cette épidémie. On nie tellement de choses banales, on devient ridicule. On nie que les aveugles ne puissent pas voir et capables de se faire heurter à tout moment, en recherchant justement de l’eau non potable pour boire. On nie qu’ils sont, par son corps, plus susceptibles à attraper le virus. Ils peuvent volontairement décider de ne pas  toucher leur bouche, nez et leurs yeux, mais ils ne peuvent pas en aucun cas, décider de ne pas s’asseoir dans un environnement contaminé ; ils ne peuvent malheureusement pas  voir une foule !

Qui nous dit qu’en 2020, les sourds-muets pouvaient entendre? Ou, est-ce encore le manque du bons sens qui nous en fait nier?

Franchement, on nie que les sourds-muets puissent seulement voir, mais incapables d’entendre. Qu’ils puissent éviter les grandes foules, sauf si on les transmet le message sous forme des signes,  pour qu’ils comprennent le danger que représente une foule à l’ère de l’épidémie Covid-19. On nie que ni les sourds-muets, ni les aveugles méritent plus de l’aide que les personnes normales ; c’est-à-dire qu’ils sont plus en urgence humanitaire.

A cette phase de la pandémie, les messages de sensibilisations par les médiums tels que Communiqué, Circulaires, Musiques et Spot publicitaire sont aussi importants que les messages réalisés en signe. Mais, on nie malheureusement tout. On nie que ni les aveugles, ni les sourds-muets soient des personnes en déficiences, tout comme on niera les autre personnes à mobilités réduites comme ceux ou celles manchot, ou privés d’une jambe pendant toute l’épidémie, pensai-je. Et s’il n’est jamais trop tard pour bien faire,  faisons alors un geste de solidarité pour le bien-être de ces individus abandonnés ! Agissons  donc pour la postérité ! Eveillons nos esprits intelligemment et solidairement !

Bidler Nelson
Journaliste
bidlernelson@gmail.com 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.