Kidnapping : une rançon de 3 millions de gourdes exigée pour libérer 5 victimes à Delmas

0
1060

Les 5 personnes kidnappées, samedi 8 février à Delmas, ne seront libérées que par le versement d’une rançon de 3 millions de Gourdes exigées par les ravisseurs, ont confié les proches des victimes

Lundi 10 février 2020 ((rezonodwes.com))– La Police nationale d’Haïti, avec le lancement de l’opération ‘’Rideau de Fer’’ semble être à mille coudées de la réalité en ce qui concerne les actes d’enlèvements à Port-au-Prince. Au cours du weekend écoulé, au moins 5 citoyens ont été kidnappés à Delmas, rapportent plusieurs sources.

Les concernés, des chrétiens, selon des médias locaux, en mission dans la commune, ont été attaqués puis enlevés par des hommes armés à Delmas 33. Les proches des victimes, dans la tourmente, confient que les ravisseurs ont exigé 3 millions de Gourdes comme rançon pour pouvoir libérer les séquestrés.

Parallèlement, dimanche, à l’Église Baptiste le Phare de Martissant, assemblée protestante que fréquentaient les victimes, un service spécial a été dédié en leur intention. Des pensées et prières ont été adressées au nom des personnes séquestrées, a informé un membre de l’assemblée, proche des familles des personnes enlevées.

Le phénomène de kidnapping à l’allure inquiétante hante les familles haïtiennes. Dans la capitale, plusieurs cas ont été rapportés dans les médias, d’autres cependant, n’ont pas été relayés en raison du contexte et de la situation fragile des victimes.

La PNH, dans un premier temps, semble avoir nié le phénomène, arguant l’absence d’éléments matériels. Au cours d’une rencontre de Presse, le porte-parole de l’institution policière, Michel-Ange Louis-Jeune, avait évoqué l’absence de plaintes formelles pour s’accorder sur la recrudescence des actes de kidnapping dans la capitale.

Toutefois, les jours qui ont suivi les appels et alertes relatifs aux cas de rapt, la PNH a annoncé le lancement de l’opération ‘’Rideau de Fer’’, pour faire échec au kidnapping, bien que les résultats tardent encore à se manifester.

Hervé Noel
vevenoel@gamil.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.