Les élections au Barreau de Port-au-Prince rattrapées par les vieux démons

0
367

Faute d’entente entre les avocats, le conseil sortant conduit par Stanley Gaston a été contraint de reprogrammer au 6 février prochain la tenue des élections devant élire un nouveau bâtonnier. L’article 48 du Décret du 29 mars 1979 et l’article 14 des règlements intérieurs du Barreau divisent l’assemblée

Samedi 25 janvier 2020 ((rezonodwes.com))– Au parking souterrain de la Cour de Cassation, les avocats inscrits au Barreau de Port-au-Prince appelés à élire, ce vendredi, un nouveau conseil, n’ont pas pu transcender leurs divergences.

Par leur bulletin de vote, les avocats devraient départager les 7 conseils en lice pour défendre les intérêts de la confrérie. Ce rendez-vous avec ces joutes empreintes d’inélégance envers certains avocats aînés, d’interventions injustifiées, d’interminables arrêts a dû bénéficier du leadership du bâtonnier sortant, Stanley Gaston pour ajuster les débats.

‘’En offrant ce tableau à la face du monde, vous ne faites pas honneur à l’ordre. De ce fait, je sollicite la présence des passés bâtonniers Michel Donatien, Gervais Charles, Carlos Hercule pour réaliser une rencontre en aparté avec les candidats. À l’assemblée, je vous réclame quelques minutes’’, a-t-il tancé.

Au terme de plus d’une heure d’échanges entre le bâtonnier sortant, Stanley Gaston et 7 candidats sous l’œil vigilant des anciens bâtonniers, une décision a été arrêtée. L’assemblée générale est mise en continuation, les élections devront se tenir au 6 Février prochain.

‘’Des irritants liés au choix du plus ancien juge au Barreau devant présider l’Assemblée, le profil compétent pour convoquer les élections ont été évacués. Il s’ensuit également des considérations sur le texte de loi devant régir ces joutes’’ a annoncé Stanley Gaston.

Deux prétendants au Bâtonnat, Patrick Laurent et Onondieu Geste, réagissant à l’issue de la rencontre ont manifesté leur volonté à respecter l’entente trouvée pour le bien de l’Ordre, ont-ils concédé.

Il importe de souligner que l’organisation des élections au Bâtonnat de Port-au-Prince n’a toujours pas été un fleuve tranquille. Les enjeux liés au poste de bâtonnier de l’Ordre ont toujours mis dos à dos les avocats.

Les nommés Patrick Laurent, Onondieu Geste, Jacquenet Occilus, Monferrier Dorval, Gérald Augustave, Éphésien Joassaint, Robinson Pierre-Louis sont parmi les candidats déclarés au poste de bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.