Haïti – 7 janvier 1991 : incendie de la vieille cathédrale de Port-au-Prince batie en 1770, pour protester contre le coup d’Etat de Roger Lafontant

0
531

Triste anniversaire – Main invisible indexée dans l’incendie de la vieille cathédrale de Port-au-Prince qui n’avait rien à envier à Notre-Dame de Paris, car les deux ont parcouru les siècles…

L’ancien premier-ministre de facto Evans Paul, devrait en savoir davantage sur l’incendie criminel qui a ravagé ra pye tè la vieille cathédrale de Port-au-Prince construite en 1770.

Samedi 5 janvier 2020 ((rezonodwes.com))–C’est une triste histoire beaucoup plus bien triste quant à la disparition de la veille cathédrale quand le 12 janvier 2010, l’autre cathédrale, comme un château de cartes, s’est effondrée sous les puissantes secousses sismiques terrestres. Dans la nuit du 6 au 7 janvier 1991, emporté par la nostalgie du passé, le duvaliériste endurci, Dr. Roger Lafontant, ex-ministre de l’Intérieur en charge d’élections législatives et de referendum bidon, a tenté de jouer sa partition pour garder ce « système » immuable, tout comme le mariage en Haiti, une institution qui n’a jamais évolué.

Environ 8 mois plus tard, l’armée de Raoul Cédras va lui donner raison, mais Lafontant ne viendra jamais jouir à nouveau les bienfaits d’un « système » qu’il a voulu empêcher d’être démantelé par le vainqueur des urnes de décembre 1990.

En effet, au matin du 7 janvier 1991, l’armée d’Haïti, comme toujours, mais cette fois-ci, qui n’aurait pas reçu l’ordre d’appuyer la tentative de coup de force de Roger Lafontant, est restée dans ses casernes. La population furieuse s’en prend à tout sur son passage. Et pour prouver le sérieux du degré de leurs revendications et tuer cet énième coup d’état dans l’œuf, une main invisible a pointé les intérêts de l’Eglise. La vieille cathédrale allait payer pour les déclarations à peine voilées de l’ancien archevêque Fraçois Wolf Ligondé qui prédisait « un avenir sombre pour Haïti avec le petit prêtre » à la tête du pays, dès le 7 février 1991.

L’histoire de la vieille cathédrale supplantée par la nouvelle plus d’un siècle plus tard

« Le besoin de construction d’un nouvel édifice dans le quartier dit « l’Intendance » se fit sentir dès la fin des années 1870. En effet, une pétition circula en 1878 demandant l’édification d’une cathédrale digne de ce nom, en remplacement du bâtiment construit en bois dès 1770, le long de la rue Docteur-Aubry, qui avait plus l’allure d’un vaste hangar recouvert d’ardoises et doté d’un modeste clocher-colombier.

Par manque d’entretien ainsi qu’en raison des techniques défectueuses utilisées pour l’agrandissement de 1849, cette église se dégrade rapidement, entrainant la fermeture au public au début des années 1980. Une seule entorse à cette règle fut faite, en 1983, lors de la cérémonie ordonnée par Jean-Claude Duvalier à l’occasion du retour des restes de Toussaint Louverture. L’ancienne cathédrale fut entièrement détruite lors des évènements qui suivirent la tentative de coup d’état de Roger Lafontant, le 7 janvier 1991″. Affaire classee sans suite. Se sa ki Ayiti-a.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.