Derniers hommages à l’écrivain Eddy Arnold Jean

1
266

Le médecin, aux talents d’écrivain, de critique littéraire, d’enseignant a reçu des membres de sa famille, des proches, des amis un hommage digne de son rang. À l’occasion de cet ultime rendez-vous avec le docteur Eddy Arnold Jean, (66 ans), l’assistance était plongée dans l’affliction

Dimanche 5 janvier 2020 ((rezonodwes.com))– Sur le visage de quelques proches du docteur Eddy Arnold Jean, des larmes ruissellent pendant l’exposition du corps du défunt. Au salon funéraire Pax Villa, ce samedi, l’atmosphère sied avec le défilé des membres de la famille du disparu, des vieilles connaissances, des proches devant la bière.

Le célébrant principal, Joseph René François dans son homélie funèbre, a souligné la générosité intellectuelle faisant son partage. Son altruisme était sans commune mesure, a rappelé l’homme à la soutane.

‘’Notre frère Eddy avait fait sienne les paroles du divin Maître proclamées dans l’Evangile. Parmi les choses que le Seigneur considère comme fait à lui-même, notre frère avait choisi particulièrement de nourrir les affamés intellectuels, noble tâche qu’il a remplie avec brio’’, a déclaré le prêtre.

À l’Institut national de gestion et des hautes Études internationales (INGHEI), le docteur Eddy Arnold Jean enseignait les disciplines ‘‘Histoire des doctrines politiques’’, ‘’Philosophie politique 1 et 2’’ et ‘’Politiques contemporaines’’ au département des Sciences politiques et se faisait distinguer par son engagement intellectuel, a révélé le vice-doyen aux Affaires académiques. Son obstination à voir ses étudiants progresser dans leurs idées a contraint les responsables de l’INAGHEI à dédier une salle en son nom, a annoncé Josué Louis.

‘’L’une des initiatives sera de rebaptiser le département des Sciences politiques de la faculté. Désormais, cette entité sera appelée département Eddy Arnold Jean, une manière de perpétuer son nom, a-t-il promis.

Au centre-ville de Port-au-Prince, le docteur Eddy Arnold Jean a établi sa seconde demeure. À la rue Lafleur Duchêne, ses amis s’en souviendront encore longtemps de ses longues heures creuses pour partager un verre, discuter de la politique et des vielles conquêtes amoureuses, a évoqué Guivard Collègue.

‘’Pour nous, il était un frère, un ami, un confident, une encyclopédie ambulante. Religieusement, dès l’aube, il se présente avec une bière à la main, attendant que les autres s’amènent pour discuter de tout et de rien’’, se remémore Guivard Collègue.

Le personnage Eddy Arnold Jean détestait l’obscurantisme, le culte à la Vierge Marie et à Jésus Christ, a témoigné Louis Anthony Dauphin, ami de longue date du défunt. Alors que son complice Anthony Pascal (Konpè Filo) a confirmé son attachement aveugle aux sociétés secrètes de l’Artibonite qu’il vantait sans concession.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

1 COMMENT

  1. Il n’était pas un ti visye et je l’admirais aussi pour son franc parler. Selon moi, parmi les vauriens qui ont dirigé le pays, le docteur Eddy Arnold Jean avait surtout de l’aversion pour Aristide et Avril. Paix à son ame!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.