(Audio) Gonaives se réveille sous forte tension en prélude à la visite de Jovenel Moise à Kafou Joffre-Gros Morne

1
1377

l‘éventuelle présence de Jovenel Moise alimente la chronique d’un massacre annoncé samedi aux Gonaives. La population est prise dans le feu croisé entre les forces gouvernementales (PNH-USGPN), la bande du chef Polda à Descahos et les militants et groupes armés de Raboteau, commente un militant d’association de jeunes

Pour protester contre une éventuelle arrivée du président Jovenel Moise dans le Haut-Artibonite, des pneus enflammés sont remarqués tôt samedi dans diverses zones stratégiques de la ville des Gonaives, alors que de tirs nourris s’échangent entre des agents de l’USGPN et des groupes de manifestants armés, très remontés contre « le pouvoir corrompu de Jovenel Moise et de PHTK« , selon eux.

Cité de l’Indépendance, samedi 28 décembre 2019 ((rezonodwes.com))–Le président Jovenel Moise, selon toute vraisemblance, serait prêt à une véritable démonstration de force devant la persistance de groupes de militants armés et manifestants anti-gouvernementaux de lui interdire l’accès à la Cathédrale des Gonaives, le 1er janvier 2020, à l’occasion de la commémoration du 216ème anniversaire de l’Indépendance d’Haïti.

Des agents de l’Unité de la Sécurité Générale du Palais National (USGPN), présents sur place, selon des correspondants locaux, sont prêts à affronter les manifestants qui ont tenté à plusieurs reprises d’envahir l’enceinte de « Madan Kolo » pour venir protester énergiquement contre la venue du président Jovenel Moise aux Gonaives.

Jovenel Moise, selon un agenda non officiel – car Rezo Nòdwès a infructueusement cherché à contacter le Secrétaire d’Etat à la Communication – devrait se rendre à Kafou Joffre, pour évaluer l’état d’avancement des travaux d’infrastructures routières qui tâtonnent. En effet, il a été annoncé depuis belle lurette par le pouvoir Tèt Kalé que la route Nationale partant de Kafou Joffre (Gonaives) vers Port-de-Paix serait asphaltée, mais un rêve qui peine toutefois à se concrétiser.

Pour consommation de la communauté internationale, le gouvernement de Jovenel Moise refusant de se démarquer totalement de la corruption, aurait fait engager au moins sept (7) bandes à pieds, pour venir acclamer le président à Kafou Joffre, samedi matin. Rezo Nòdwès, de source émanant d’une autorité locale, a appris qu’une bagatelle de 100. 000 Gourdes serait versée à chacun des « chefs de bande » pour réhausser l’éclat de la visite et venir « donner un bain de foule au président » contesté d’Haïti qui se retrouve sans gouvernement légitime depuis plus de 10 mois, sans budget depuis 2 ans et bientôt – le lundi 13 janvier 2020 – avec un parlement tombé en caducité.

Par ailleurs, l’opposition planifie pour samedi matin des manifestations partant de quatre branches différentes dont Kafou Turène, Raboteau et Jubilée, pour se converger en un seul faisceau en direction de Kafou Joffre. Ils veulent par là renouveler au président Jovenel Moise leur dégoût de son « régime corrompu » et qu’il est le temps pour lui de se retirer du pouvoir pour venir rendre compte de nombreux actes d’exactions commis sur la population et répondre également des accusations de corruption et de dilapidation de fonds de Petro Caribe.

image d’archives

1 COMMENT

  1. Tout cela c’est le travail de Youri et de ses ouailles.
    Haïti n’ira nulle part avec ces politiciens méchants. Finalement c’est peuple qui va continuer à manger la merde.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.