Chili : expulsion de plus d’une cinquantaine d’étrangers accusés d’avoir participé à des émeutes et pillages en octobre dernier

0
683

Ces étrangers, pour la plupart des vénézuéliens, des colombiens, auraient participé aux manifestations et actes de violence qui ont secoué le pays en octobre dernier.

Vendredi 13 décembre 2019 ((rezonodwes.com))– Le gouvernement chilien a expulsé vendredi de son territoire 56 ressortissants étrangers « vivant en situation irrégulière dans le pays« . Parmi eux, 12 ont participé à des pillages, à des actes de violence et à des émeutes, selon le sous-secrétaire à la Sécurité, Rodrigo Ubilla.

«Aujourd’hui, 56 personnes qui sont du Pérou, de la Colombie et du Venezuela, ont été expulsés du pays. Ils étaient obligés de partir parce qu’ils n’ont pas respecté les réglementations obligatoires pour séjourner au pays. Douze d’entre eux, en plus de se retrouver dans une situation d’immigration irrégulière, ont commis des pillages, lors des journées de violence que nous avons connue en octobre », a expliqué Ubilla.

«Nous croyons qu’il est de bon ton que des étrangers viennent habiter chez nous, en même temps disposés à travailler, étudier et contribuer au développement du pays. Mais nous n’allons pas accepter que ces étrangers commettent des crimes, des délits, ou qu’ils se trouvent en situation d’immigration irrégulière », a-t-il ajouté.

Au nombre des 12 personnes impliquées dans des pillages et des émeutes, renvoyées vendredi dans leur pays d’origine, s’ajoutent 13 autres qui ont été expulsées la semaine dernière pour les mêmes raisons. Avec ce nouveau groupe de 56 déportés, les expulsions d’étrangers au Chili en 2019 totalisent 2128 personnes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.