71ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme : le Gouvernement démissionnaire appelle au respect des principes démocratiques

1
731

Lundi 9 décembre 2019 ((rezonodwes.com))– Ce 10 décembre marque la célébration de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui en son article 3 établit que : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ».

Au regard de la conjoncture actuelle, le Bureau du Secrétaire d’Etat à la Communication, au nom du Gouvernement, en profite pour saluer les efforts consentis par les vaillants policiers et policières ainsi que les membres des FAD’H pour permettre à la population de vaquer librement à ses activités.

Les forces de l’ordre ont été mises à rude épreuve ces derniers temps. Malgré tout, ils ont fait montre de professionnalisme dans l’exécution de leur tâche, tout en respectant le droit de tout un chacun à faire valoir ses revendications dans la stricte application de la loi.

A l’occasion de la célébration du 71ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, l’Administration Jovenel/Lapin profite pour rappeler que les régimes démocratiques reposent, entre autres, sur cinq (5) principes fondamentaux :
-Premièrement, le respect et la garantie des libertés individuelles.
– Deuxièmement, l’obligation pour les autorités d’assurer l’ordre public
– Troisièmement, l’autonomie des trois (3) pouvoirs de l’Etat (exécutif, législatif, judiciaire)
-Quatrièmement, le renforcement institutionnel
-et enfin la distribution équitable de la justice.

L’administration de la République est respectueuse de ces principes et de ces valeurs démocratiques.

L’application stricte de la loi, dans les normes établies, n’autorise point son utilisation ou exploitation à des fins politiques et la garantie de l’ordre public est un devoir d’Etat.

Par conséquent l’Administration Jovenel /Lapin ne saurait cautionner aucune stratégie de répression. Elle rappelle aux concitoyens et concitoyennes, de toute chapelle et confession politique différente, l’impérieuse obligation en ces temps de crise de s’asseoir pour discuter aux fins de parvenir à un pacte durable dans l’intérêt national.

Si le droit en tant que science est interprétatif, l’appréciation des mesures légales à l’aune des intérêts essentiellement politiques est négation du droit. En ce sens, l’Administration Jovenel /Lapin, n’entend nullement interférer dans les affaires judiciaires; néanmoins elle se donne, selon les prescriptions constitutionnelles, les voies et moyens pour mener à bien le combat contre la corruption, les clichés d’un système décadent, le banditisme et la violence sociale.

L’Exécutif reconnaît que la lutte est ardue surtout lorsque des forces obscures et rétrogrades, dotées de grands moyens économiques sapent tous les efforts pour améliorer les conditions de vie des masses défavorisées en utilisant leurs influences à plusieurs niveaux en vue de manipuler l’opinion publique.

Somme toute, la conscience patriotique n’est pas morte. Au contraire elle est au cœur des questionnements relatifs d’un système désuet. Puisse enfin, et c’est le vœu du Président de la république, et du Gouvernement, à l’approche de Noël et de la célébration des 216 ans de la Geste de 1804, que les Haïtiens et Haïtiennes se retrouvent autour des principes de liberté et de dignité nationales pour la construction d’un meilleur pays.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.