Des soupçons de corruption sur l’entourage de Guaidó affaiblissent encore plus l’opposition vénézuélienne

0
236

Lundi 2 décembre 2019 ((rezonodwes.com))– Un nouveau scandale divise l’opposition au Vénézuela et affaiblit encore plus la stratégie du chef de file de l’opposition pour évincer le président chaviste, Nicolás Maduro.

Neuf députés soutenant le chef de l’opposition, Juan Guaidó, sont intervenus auprès des autorités colombiennes et américaines en faveur d’un chef d’entreprise colombien, Carlos Lizcano, accusé de blanchiment d’argent, de même que deux autres entrepreneurs colombiens, Alex Saab et Alvaro Pulido.

Les trois entrepreneurs ont surfacturé des importations de denrées destinées au CLAP (comité local d’approvisionnement et de production), mis en place par le gouvernement de Nicolás Maduro pour fournir de la nourriture à des prix très bas aux plus nécessiteux.

La justice américaine, qui a sanctionné les trois acolytes, les accuse d’avoir ensuite blanchi l’argent surfacturé.

« Je ne permettrai pas que la corruption mette en péril des années de travail et de sacrifices de parlementaires et de citoyens engagés pour le changement et pour la lutte », a indiqué Guaido, conscient de l’impact de cette situation sur son combat.

D’autres scandales sont venus ternir l’image de l’entourage du président auto-proclamé, mais reconnu par une cinquantaine de Pays, dont les États-Unis et le Canada. Guaido a dû limoger, vendredi, son représentant diplomatique en Colombie, Humberto Calderon Berti.

Celui-ci, de son coté, a accusé des envoyés de Guaidó d’avoir utilisé de manière indue des fonds destinés à aider 148 soldats ayant déserté l’armée vénézuélienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.