Pasteur Joël Laloi : « Si L’Eternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées? »

1
244

Si L’Eternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées? Tel est le theme de réflexion de la prédication délivrée par le Révérend-Pasteur Joel LALOI

Dimanche 1er décembre 2019 ((rezonodwes.com))– En ce premier dimanche du dernier mois de l’année 2019, à l’Eglise Baptiste du Tabernacle de Port-au-Prince sise au numéro 180 de l’Avenue Christophe s’est déroulé un culte d’adoration incluant la Sainte Scène communément appelée la Communion Fraternelle avec les chrétiens évangéliques qui ont exalté le nom du DIEU vivant par des cantiques et des prières puis par des offrandes traditionnelles.

Pour ce dimanche, c’est au Pasteur Titulaire de ladite Eglise qui est un Docteur en Théologie, Pasteur Joel LALOI que le DIEU Tout-Puissant a confié sa prédication à Son people autour d’une question de réflexion: Si L’Eternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrives?

Le texte de reference se trouve au Livre des Juges 6:11-14 qui se lit ainsi: 11 Puis vint l’ange de l’Eternel, et il s’assit sous le térébinthe d’Ophra, qui appartenait à Joas, de la famille d’Abiézer. Gédéon, son fils, battait du froment au pressoir, pour le mettre à l’abri de Madian. 12 L’ange de l’Eternel lui apparut, et lui dit : L’Eternel est avec toi, vaillant héros ! 13 Gédéon lui dit : Ah ! mon seigneur, si l’Eternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées ? Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous racontent, quand ils disent : L’Eternel ne nous a-t-il pas fait monter hors d’Egypte ? Maintenant l’Eternel nous abandonne, et il nous livre entre les mains de Madian !

14 L’Eternel se tourna vers lui, et dit : Va avec cette force que tu as, et délivre Israël de la main de Madian; n’est-ce pas moi qui t’envoie ?

En effet, lors de la dernière conférence de la Jeunesse de cette Eglise, on a retenu le thème: “Jeune, va avec cette force que tu as” et on s’est focalisé sur une partie de l’histoire de Gédéon que nous trouvons en Juges. Pour aujourd’hui, l’attention sera portée sur la deuxième partie qui est une réflexion qu’avait fait Gédéon.

Cette histoire nous raconte comment DIEU faisait appel à Gédéon pour libérer le people d’Israel qui était sous l’oppression de Madian. Il est à noter que L’Eternel avait livré les Israéliens à cause de leur désobéissance. C’est pourquoi Gédéon savait la réponse de son interrogation. Car, au Verset premier des Juges 6, qui se lit: “Les enfants d’Israël firent ce qui déplaît à l’Eternel; et l’Eternel les livra entre les mains de Madian, pendant sept ans”. Et, en Juges 10:10, nous lisons: Les enfants d’Israël crièrent à l’Eternel, en disant : Nous avons péché contre toi, car nous avons abandonné notre Dieu et nous avons servi les Baals.

De même, les chrétiens haïtiens d’aujourd’hui sont en train de se poser la même question de réflexion en disant: Si L’Eternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées?. Les chrétiens haïtiens font cette réflexion à la manière de Gédéon par rapport à toutes ces difficultés et perturbations qui bouleversent Haiti. De 1986 à nos jours, notre pays se régresse et nous avons l’impression que nous sommes vraiment au point de l’abime ou nous sommes dans l’abime.

Certains arrivent même à déclarer que: “nou pa menm bezwen preche levanjil ankò”. Cependant, nous devons savoir que L’Eternel est avec nous selon Psaumes 46, Psaumes 91 et Romains 8:31. Alors, nous n’avons pas besoin de perdre notre conviction en DIEU. L’Eternel est réellement avec nous.

Pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées? Dans le cas du people Israel, Gédéon avait la réponse. Malheureusement, en ce qui concerne le cas d’Haiti, nous n’avons pas la réponse à cette interrogation. C’est pourquoi il est important de stimuler la réflexion par rapport à celle de Gédéon. Cherchons à deviner pourquoi toutes ces nous sont-elles arrivées?. Pour cela, trios (3) éléments de réflexions sont à considérer:

Premier élément de réflexion: Haiti est-elle un pays maudit? Certains étrangers auraient affirmé que ce pays est maudit et il y aurait des haïtiens qui le croient en se basant sur l’histoire du Bois Caiman. Or, selon des experts haïtiens, cette thèse est fausse en expliquant avec précision que l’Indépendance d’Haiti est le résultat d’une prise de conscience collective des esclaves qui se sont soulevés contre les colons et avaient durement lutté pour instaurer la liberté sur cette terre.  D’un autre coté, d’autres haïtiens pratiquent la flagellation en essayant de se condamner eux-mêmes et on arrive à dire qu’il y aurait une situation irréversible.

Mezanmi, Haiti fè sa ki mal se vre. Men, eske se sèl Haiti ki konn fè mal. Eske pa gen lòt peyi ki konn fè mal? Poukisa pa gen lòt peyi ki modi tou? Dans ce cas, Haiti n’est pas un pays maudit.

Deuxième élément de réflexion: Nos prières sont-elles insuffisantes? Les Haitiens constituent l’un des peoples qui prient beaucoup et quotidiennement. Nou fè jèn, nou fè vèy de nuit, nou fè tout kalite priyè. Nous avons besoin de prier et nous avons beaucoup prié. Cependant, nous pouvons déduire que le problème se pose dans l’attitude et dans le comportement.  Plus d’un dissent que la prière est la clef de toute chose. C’est faux. Car, la prière, à elle-seule, ne peut pas ouvrir toutes les portes. Par exemple, 1) si vous êtes malade et vous ne prenez pas les médicaments et vous ne respectez pas les principes et consignes, ce sera la mort ou ce sera une situation catastrophique; 2) Si vous êtes étudiant et que vous ne faites pas vos devoirs et vos leçons, vous ne pourrez pas réussir. Cependant, si vous priez et vous prenez vos responsabilités, ce sera le succès dans tout ce que vous aurez à entreprendre.

Gen yen anpil priyè se vre. Men, priyè sa yo pa rive delivre Haiti. Il nous manque quelque chose.

Troisième élément de réflexion: Avons-nous pris un engagement citoyen? Sommes-nous impliqués dans les affaires de notre pays?  Nous devons savoir que les chrétiens sont également des victims de la situation et de la crise socio-politique de notre pays. Anpil kretyen mouri, anpil kretyen pèsekite, anpil kretyen gen pitit ki pa ka ale lekòl. Kretyen soufri tou de pwoblèm peyi a. Alors, nous devons nous interroger: Eske nou te sipoze fè yon bagay ke nou pa fè?  Nou menm kretyen, nou kite yo vote pou nou; nou kite yo ba nou nepòt ki dirijan. Nou pa menm vle ranpli devwa sivik nou. Anpil nan nou pa gen yen kat electoral. Nan ka sa a, yap chwazi pou nou.  Nous avons une mentalité qui ne nous encourage pas à nous impliquer dans les affaires de notre pays. Nou toujou ap chante yon move kantik ki di konsa: Le mond se pa lakay mwen, se nan syèl mwen prale. C’est vraiment archi faux parce que le monde est notre maison. Nou dwe konnen ke lemond se lakay nou jiskaske nou mouri ou jiskaske Jésus-Christ retounen. Nous nous trompons nous-mêmes en disant que lemond se pa lakay mwen. Alors, sachez bien que le monde est notre “chez nous” . Nous sommes appelés à passer beaucoup de temps dans le monde. C’est pourquoi nous sommes dans l’obligation de nous impliquer dans les affaires de notre pays.

Alors, mes frères et sœurs, notre pays n’est pas maudit. Nous avons beaucoup prié. Cependant, il nous manque quelque chose. L’Eternel est vraiment avec nous. Nous devons nous rendre compte que nous n’avons pas un engagement citoyen.

Eske gen yon bagay ke nou te dwe fè ke nou pa fè?

Que le Seigneur vous bénisse!

Transcription: Agr. Talot BERTRAND

Phones : (509) 2230-9998 (Bureau) / (509) 3733-5953 (Cellulaire)

Skype : bertrand.talot

E-mail: talotbertrand@gmail.com

1 COMMENT

  1. C’est un Pasteur qui se distingue, il essaie de comprrendre, au lieu de marcher sur les traces d’un Me André Michel (avocat du présumé petrovoleur Patrick NORAME) ou de rejeter catégoriquement le messie mort-né JB Aristide et le faux ingénieur Jovenel Moise. Il a compris que la descente en enfer ne date pas de l’apprenti Jovenel Moise. “De 1986 à nos jours, notre pays se régresse et nous avons l’impression que nous sommes vraiment au point de l’abime ou nous sommes dans l’abime.” Mais, il y a des remarques à faire sur ses réflexions. Connaissant la réalité du terrain, il est trop facile d’affirmer, “Nou menm kretyen, nou kite yo vote pou nou; nou kite yo ba nou nenpòt ki dirijan. Nou pa menm vle ranpli devwa sivik nou. Anpil nan nou pa gen yen kat electoral. Nan ka sa a, yap chwazi pou nou.” LE MAL EST PLUS PROFOND. A part l’intermède Leslie François MANIGAT, dans la Forme et le Fond, il n’y a aucune différence dans la Gestion du pays entre les différentes administrations, de Namphy à Jovenel. Dans ces conditions, dans l’isoloir, les “chrétiens” ne peuvent pas changer le cours de l’histoire. Et un certain Pierre-Louis Aupont est bel et bien notre témoin. A la peyi ka kale Malandren, epi sosyete a vle pran yo pou referans. Un OPONT doit se taire à l’instar de son associé Gaillot DORSAINVIL. Me LÉON MANUS est digne de respect, éternellement. Il REFUSAIT de courber l’échine aux ordes des apprentis dictateurs Aristide/Préval. TIPSKOUT en vue de protéger les intérêts de leurs clans politiques et de l’oligarchie au détriment de la population et du pays.

    C’est une évidente vérité, “nous n’avons pas un engagement citoyen.” Mais, attention il ne passera pas par le livre, “Instruction Civile et Morale.” Le Mal est trop Profond. Kite m Reve, il n’est pas trop tard de mettre en branle la Révolution Culturelle pour apprendre aux arrières arrières petits fils d’esclaves comment AIMER leurs compatriotes et leur PATRIE.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.