Hongkong : Taïwan appelle la communauté internationale à réagir

0
258

La présidente de Taiwan, Tsai Ing-wen qui n’a jamais publiquement pris position en faveur du peuple haitien victime de l’autoritarisme d’un gouvernement de facto dénoncé d’être à la base du nouveau massacre d’Etat au Bel-Air, sous la présidence effective de Jovenel Moise, «appelle la communauté internationale à se tenir aux côtés de Hongkong plongé dans le chaos».

… « Les voix qui s’élèvent du peuple ne doivent pas avoir pour réponse la violence, et le sang des jeunes Hongkongais ne doit pas être sacrifié pour maquiller la face des autorités de Pékin… » a déclaré Tsai Ing-wen.

… » Quand la police ne protège plus les citoyens et que le gouvernement ne fait plus ce qui est le mieux pour son peuple, ce dernier perd confiance dans le gouvernement… » Tsai Ing-wen.

Samedi 16 novembre 2019 ((rezonodwes.com))– « L’autoritarisme érode la liberté et l’état de droit à Hongkong. En première ligne dans le monde pour résister à l’expansionnisme autoritaire, j’appelle la communauté internationale soutenant les valeurs de liberté et de démocratie à se tenir aux côtés de Hongkong et à manifester sa préoccupation face au chaos qui s’y déploie », a déclaré mercredi dernier la présidente de la République de Taiwan, Tsai Ing-wen qui avait fait une brève escale de quelques heures en Haïti, en juillet dernier.

« A Hongkong, a poursuivi Tsai Ing-wen, nous avons vu la police charger jusque sur les campus universitaires pour réprimer les étudiants. Nous avons vu des flammes trancher l’obscurité et des grenades lacrymogènes voler dans toutes les directions. Notre sombre passé, que nous avons surmonté au prix de tant d’efforts, est devenu la réalité présente à Hongkong. »

« J’appelle solennellement le gouvernement de Hongkong à cesser ces actions répressives avant qu’il ne soit trop tard. Les voix qui s’élèvent du peuple ne doivent pas avoir pour réponse la violence, et le sang des jeunes Hongkongais ne doit pas être sacrifié pour maquiller la face des autorités de Pékin », a ajouté la chef de l’Etat.

« Les forces de l’ordre, a-t-elle insisté, sont là pour protéger le peuple et le gouvernement est là pour servir le peuple. Quand la police ne protège plus les citoyens et que le gouvernement ne fait plus ce qui est le mieux pour son peuple, ce dernier perd confiance dans le gouvernement. »
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.