Haïti – Crise, crimes et violences : la constitution de la commission pour statuer sur le choix d’un futur président provisoire de la République dévoilée mardi

0
352

Un des Onze de la Cassation, éventuellement, devrait changer d’adresse, si l’on en croit le poids déposé dans la balance par une opposition pressée d’atténuer cette crise qui n’a que trop duré…

Après avoir dégagé un consensus sur la gouvernance provisoire, les opposants au pouvoir en place mettent le cap sur la formation d’une commission de 7 membres devant désigner le prochain Chef d’État.

Port-au-Prince, lundi 11 novembre 2019 ((rezonodwes.com))–Les termes de référence de l’entente politique validée par plus d’une dizaine de partis et de regroupements politiques prévoient la formation d’une commission de 7 membres devant statuer sur le choix du prochain Chef d’État. De surcroît, la plateforme politique Mache kontre réunissant l’OPL, la Fusion des Sociaux-démocrates haïtiens a jeté son dévolu sur la personne du coordonnateur national de la Plateforme Vérité, Génard Joseph, a révélé le porte-parole de l’Organisation du Peuple en Lutte, interviewé par Rezo Nòdwès.

’Le choix de Génard Joseph résulte d’un consensus retrouvé entre des membres de Mache kontre. Nous encourageons vivement les 4 autres structures (Passerelle, Forum patriotique, Forum Papay et Alternative consensuelle) à emboiter le pas’’, a soutenu Danio Ciriac.

Le porte-parole de la Passerelle a formulé le vœu que la commission soit complétée au plus tard mardi. Des avancées significatives sont à signaler en ce qui concerne la désignation de deux représentants de la Passerelle à titre d’observateur, a évoqué le pasteur Zéphyr.

Des dirigeants politiques regroupés au sein du Forum patriotique mettent le pied à l’étrier en vue de proposer leur délégué dans la commission. Le dirigeant de l’AKAO, Junot Felix a informé que des discussions déjà engagées envisagent de soumettre au plus tard lundi, le délégué du Forum.

’Le nom sera officiellement communiqué sous peu. Et d’ici cette semaine, la commission sera à l’œuvre’’, a laissé entendre Junot Felix.

 Fanmi Lavalas en mode solo

Quelques minutes avant d’acter la résolution finale de la Table de concertation, l’organisation politique Fanmi Lavalas a abandonné la table des discussions. Des divergences sur le choix du prochain Président de la République ont porté le parti cher à Jean Bertrand Aristide à renoncer au processus. Pour le leader du parti AAA, Youri Latortue, les dirigeants lavalas ont erré.

‘’Contrairement à la majorité des participants ayant proposé un juge à la Cour, les dirigeants lavalas ont opté pour une gouvernance en triumvirat. Sous le CNG et en 1957, cette expérience s’était révélée inefficace’’, a défendu Youri Latortue.

Hervé Noël

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.