NOULAH appelle la population à veiller au grain

0
181

Des assassinats commandités, des blessés par balle, des estropiés…presque pour rien toutes ces luttes contre la corruption ? Fatalité ou destin du peuple haitien ?

Jovenel Moise, dont le nom est cité plusieurs fois dans le rapport de la Cour des Comptes comme bénéficiaire de fonds de Petro Caribe dilapidé, pourra-t-il arrêter la marche de l’histoire en s’échappant à la justice, s’interroge NOULAH ?

En dressant la radiographie de la conjoncture, le secrétaire général du parti politique Nouvelle Orientation unifiée pour libérer Hayti est convaincu que les jours du Président Jovenel Moise au Palais national sont comptés. Face à cet état de fait, le docteur Louis Gérald Gilles appelle à la vigilance des citoyens pour barrer la route aux arnaqueurs.

Port-au-Prince, jeudi 7 novembre 2019 ((rezonodwes.com))–Dans les couloirs des QG des organisations politiques de l’opposition, dans les rencontres de salon des chefs de la mobilisation anti-Jovenel Moise, la tendance liée au départ du Président, selon les considérations du secrétaire général de la Nouvelle Orientation unifiée pour libérer Hayti, prédomine. Le médecin, en scrutant les dernières mises à mises de l’actualité politique et en analysant les derniers repositionnements des acteurs est persuadé que la démission du Chef de l’État se mesure dans un chronomètre.

‘’NOULHA rappelle au président qu’il ne pourra arrêter la marche de l’histoire, que les dés sont jetés. Les exactions, les crimes  perpétrés par ses sbires contre la population civile ne seront pas impunis. Les positions de l’Amnistie internationale, de l’Organisation des Nations-Unies sont révélateurs que la balance se penche aux cotes du peuple courageux’’, a laissé entendre Louis Gerald Gilles, secrétaire général de NOULAH.

 Cri de ralliement

Le parti NOULAH, signataire de l’Alternative consensuelle pour la refondation de la nation, invite les autres formations politiques engagées dans la mobilisation pour renverser le pouvoir à preuve de dépassement. Le secrétaire général encourage les acteurs à se joindre à la table de l’attente.

’Aux membres de l’Alternative, nous exigeons un effort de transcendance en vue de dégager une solution unitaire avec les autres partis politiques pour libérer Haïti de Jovenel Moise. Le comportement d’Edmonde Supplice Beauzile, prônant une solution hors de la Cour de Cassation, est à  dénoncer. À la Passerelle nous redoutons les expériences de la période post-2004, au cours de laquelle, des franchises, des contrats léonins, des privilèges ont été accordés à des nantis. Il nous faut un engagement concerté pour préparer l’après Jovenel Moise’’, a conseillé Renan Aristide.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.