Johnny Pierre, propriétaire d’un minibus incendié au Champ-de-Mars, se dit révolté après l’attaque

0
692

Au moins deux personnes blessées, dont une au 3ème degré après l’attaque armée contre un minibus assurant le trajet-Pétion-Ville-centre-ville de Port-au-Prince, le propriétaire du véhicule encore sous le choc déclare être financièrement ruiné et mentalement effondré

Jeudi 7 novembre 2019 ((rezonodwes.com))– Au matin du jeudi, des agents de l’Unité de Sécurité générale du Palais national montaient la garde autour du véhicule complètement consumé au Champs de Mars.

Des chauffeurs et usagers de la route qui tentaient de progresser sur l’avenue Magny ont été contraints de rebrousser chemin en raison d’un dispositif établi par les policiers de l’USGPN visant à sécuriser le périmètre où s’est produit le drame. Au moins une personne a été blessée au 3ème degré parmi les deux victimes. Les autres occupants du véhicule sont sortis indemne grâce à leur vigilance, rapporte le propriétaire du minibus.

‘’J’ai reçu un appel téléphonique du chauffeur m’informant de l’attaque. Ils étaient 8 individus armés qui intimaient l’ordre au chauffeur de leur donner de l’argent. Le conducteur n’ayant pas obéi aux injonctions, les bandits ont mis le feu au véhicule. Au moins une personne a été grièvement blessée’’, a restitué Johnny Pierre

Un investissement anéanti

Le propriétaire du minibus évoque une dette colossale envers un concessionnaire de véhicules. Dans les détails, Johnny Pierre a informé encourir une dette de 11 mille dollars américains, 2 mois seulement après l’achat du véhicule. Avec l’âme en peine, le jeune entrepreneur dit déplorer l’attaque et exige réparation.

Il importe de signaler que les forces de l’ordre ont procédé à l’arrestation des nommés Jacky Saint-Fleur, Ricardo Charles et Johnny Ermilus soupçonnés d’être impliqués dans l’attaque.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.