Le gouvernement démissionnaire s’en prend à la radio Zénith FM

4
1667
Validation ceremony of the Community Table Photo: Garry Calixte/American Red Cross

Le Gouvernement condamne avec fermeté le comportement irresponsable de radio Zenith dans la crise actuelle (Communiqué)

Port-au-Prince, mercredi 6 novembre 2019 ((rezonodwes.com))– Le Gouvernement de la République condamne avec la plus grande fermeté les incidents graves, violents et révélateurs d’une nouvelle tendance en cours dans le pays où des civils lourdement armés s’attaquent à des patrouilles de la PNH. En effet dans l’après-midi du mardi 5 novembre 2019 au Carrefour Marassa, plusieurs agents de différentes unités de la PNH, venus en aide à des employés du Ministère des Travaux Publics, Transport et Communication ( MTPTC), du Service national de gestion de résidus solides (SNGRS), du Centre National des Equipements (CNE), qui s’activaient à débloquer et à dégager les rues de la zone métropolitaine des barricades qui nuisaient à la libre circulation des véhicules et des personnes, ont été l’objet d’une attaque à l’arme lourde par des individus non identifiés, réfugiés sur les toitures des maisons environnantes.

Cet incident scandaleux, à plus d’un titre, est à signaler et à condamner pour deux (2) raisons:

La première est la prolifération de gangs armés qui profitent des revendications populaires et de la situation actuelle pour se constituer en milices. Leur objectif, d’abord, est de contrôler des quartiers entiers, en chassant les habitants de leur demeure, en rançonnant les citoyens et en s’attaquant aux forces de la police avec des armes d’assaut.

La seconde raison, comme dans le cas de l’incident du mardi 5 novembre en cours, est l’incitation à la violence et à la lutte armée prônée largement par la radio Zénith qui a ouvertement pris fait et cause pour les bandits en leur indiquant, par la voie des ondes, l’emplacement des agents de la police, tout en suggérant le sort à réserver à ces derniers. Cette attitude est indigne d’une station de radio responsable et, quels que soient les motifs évoqués, doit être condamnée.

Le Gouvernment invite les associations de Presse, les responsables des droits humains à sortir de leur réserve pour mettre en examen et, en toute objectivité, le comportement incendiaire affiché par Radio Zenith dans la crise actuelle et pour condamner cette pratique délinquante qui n’a rien à voir avec une presse responsable.

Le Gouvernement rappelle que la Police Nationale d’Haïti (PNH) est une institution chargée de protéger la population et qu’elle restera fidèle à sa mission.

4 COMMENTS

  1. Kisaw tap ka espere de yon Radio kap dirije pa yon iletre e residivis patente, melanje ak ekip fo jounalis avid de lajan, yo preche sa yo konn fe podyab Ayiti.

  2. Kiyes kap kondane ya ?????? Gouvenman kriminel kowonpi ya mod blabla sa yo ke gouvenman inkonpetan e kowonpi ya Gadel pou parey li se pa tout moun ki sot ou aveg

  3. Rendez-moi fou ou sage, où est le gouvernement quand ces gangs armés déclarent ouvertement qu’ils travaillent pour l’état? Quand ils disent: « Nous ne voayageons pas où trouvons ces armes? Ils nous les donnent par conteneur! Mes amis, soyons clairs; même Bouqui fait sa matrise. Quelqu’un peut faire ce qu’il veut, et l’atre est limité. Voyons! Kiskeya fut brulée pour sa position, Zenith, serait-elle la prochaine?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.