Haïti – Crise : 21 partis et organisations pour le choix d’un juge de la Cour de Cassation comme président provisoire

0
588

BLOC DEMOCRATIQUE POUR LE REDRESSEMENT NATIONAL APPEL PATRIOTIQUE POUR UNE SORTIE DE CRISE (Communiqué)

Dimanche 3 novembre 2019 ((rezonodwes.com))– En ce début du mois de novembre 2019, l’analyse objective de la situation politique d’Haiti permet de constater un Président de la République affaiblit qui ne dirige plus rien mais qui s’accroche désespérément au pouvoir et une opposition qui a le mérite de mobiliser la majeure partie de la population contre le régime en place, mais qui n’arrive pas jusqu’à présent à renverser ce Président décrié; une polarisation exacerbée dont le résultat est le dysfonctionnement de l’état et la paralysie de toutes les activités nationales, ajoutée à cette situation chaotique et désastreuse du pays, la détresse des familles haïtiennes victimes de privations de toutes sortes, d’une répression aveugle du pouvoir et d’une violence inouïe de groupes armés.

En outre, le pays vit un moment exceptionnel caractérisé par la mobilisation du peuple sur tout le territoire réclamant légitimement le départ du pouvoir du Président Jovenel Moise, le renvoi systématique des chambres législatives frappées de dysfonctionnement de fait et complices des dérives de l’exécutif, le changement définitif d’un système séculaire bâti sur la corruption, l’inégalité, l’exclusion, l’impunité et l’impossibilité d’appliquer la lettre de la Constitution de 1987 amendée en cas de vacance présidentielle.

Conscient de cette conjoncture alarmante pour le moins néfaste pour le devenir de la nation haïtienne, le BLOC DÉMOCRATIQUE POUR LE REDRESSEMENT NATIONAL fait les propositions qui suivent comme contribution au redressement de la barque nationale :

• Engager des négociations avec les forces nationales et internationales en vue de parvenir à une résolution urgente et pacifique de la crise.
• Entamer des pourparlers entre tous les partis politiques, le secteur des affaires, les secteurs religieux, les organisations sociales, tout en combinant deux éléments stratégiques complémentaires : la mobilisation populaire et la négociation patriotique.
• Choisir un juge de la Cour de Cassation comme Président Provisoire de la République.
• Désigner des personnalités devant constituer un Conseil d’Etat, chargé de contrôler l’action gouvernementale.
• Former un Gouvernement d’Exception avec un cabinet ministériel restreint, sans Premier Ministre. Compte tenu du dysfonctionnement du Parlement, il n’est pas possible de ratifier un Premier Ministre.

Le Président Provisoire, en respectant l’équité de genre, utilise les compétences proposées par les partis politiques et les organisations sociales qui s’engagent à soutenir le programme de politiques publiques défini en fonction des exigences du moment et de la Transition.

• Établir une feuille de route priorisant les points suivants :
⁃ Engager la procédure pour aboutir au procès Petro Caribe et de tout autre crime financier.
⁃ Poursuivre les enquêtes relatives aux violations des droits humains dont les crimes de droit commun et les massacres dénoncés.
⁃ Revisiter tous les contrats liant l’état haïtien à des tiers.
⁃ Prendre des mesures appropriées pour faire baisser le coût de la vie.
⁃ Respecter les Traités et Conventions ratifiés par l’état haïtien.
⁃ Lutter contre le banditisme sur l’ensemble du territoire national.
⁃ Renvoyer les parlementaires de la 50ème législature jusqu’aux prochaines élections.
⁃ Mettre en veilleuse la Constitution de 1987 amendée, sauf la partie traitant des droits et libertés des citoyens et des citoyennes.
⁃ Organiser une Conférence Nationale Souveraine pour définir une nouvelle République, réorienter la vie économique et sociale d’Haïti.
⁃ Organiser des élections générales en temps opportun en fonction d’un échéancier politique déterminé par la Conférence Nationale Souveraine.

Aussi, le Bloc Démocratique lance-t-il publiquement, un appel solennel et patriotique à tous et toutes. Il invite, en général, les forces politiques du pays y compris les partis au pouvoir, les organisations de la société civile, et en particulier, l’Alternative Consensuelle, la Passerelle, le Forum Patriotique, le groupe Mache Kontre à la table du consensus pour négocier un compromis historique en fédérant toutes les propositions, permettant ainsi de parvenir sans délai à une solution de sortie crise nationale et unitaire dont le but ultime est l’application d’une politique générale conforme aux exigences du moment et préparant une transition pour des changements en profondeur répondant aux désidératas du peuple haïtien.

Dans l’intérêt national, le BLOC DEMOCRATIQUE POUR LE REDRESSEMENT NATIONAL exhorte les protagonistes à la retenue et demande à la classe politique de faire taire les luttes intestines, les rancunes d’hier et d’aujourd’hui pour s’élever à la dimension du rêve des ancêtres pour la patrie commune en vue de mettre fin à la souffrance de la population que nous prétendons tous aimer et défendre, en ne se laissant guider que par des principes générateurs d’innovations : l’intégration, la tolérance et l’esprit de changement.

Que le Grand Tout nous vienne en aide, protège nos familles et bénisse Haïti!

Port-au-Prince, le 2 Novembre 2019

1- Rassemblement Social-Démocrate pour le Progrès d’Haïti (RSD) Victor Benoit, Représentant Officiel
2- Parti des Travailleurs Révolutionnaires pour l’Intégration des Masses (PATRIM) Raymond Davius, Président
3- Parti Fédéraliste (PF) Gary Giteau, Président
4- Parti Unir Clarens Renois, Coordonnateur Général
5- Mouvement des Démocrates d’Haïti (MODEM-HAÏTI) Ebens Duverger, Président
6- Mouvement National pour la Démocratie et le Développement (MONDD)/ Plateforme politique CANAAN Sabine Duvivier Morpeau, Présidente
7- Force Louverturienne Réformiste (FORCE) Emmanuel Ménard, Président
8- Mouvement pour le Développement et le Progrès du Haut Artibonite (MODEPHA) Rosemond Celveux, Coordonnateur
9- Regroupement International de la Diaspora pour le Développement d’Haïti Marie Rébecca Guillaume, Présidente
10- Association des Jeunes de la Plaine des Gonaïves (AJPG) Robert Saint-Paul, Coordonnateur
11- Initiative des Femmes Artibonitiennes pour la Promotion d’une Justice Équitable (IFAPJE) Marguerite Déneus, Leader
12- Jeunes de Bayonet en Action (JBA) Enel Maintus, Coordonnateur
13- Force des Citoyens Engagés pour le Développement de l’Artibonite (FECIDA) Bernard Destin, Coordonnateur
14- Asosyasyon Fanm Kabarè (AFK) Marie Nadine Jean-Baptiste, Présidente
15- Conscience de la Jeunesse pour la Justice Sociale Octave Dady, Coordonnateur
16- Association des Jeunes Progressistes pour le Développement de Martissant Wilson Petit-Noël, Coordonnateur
17- Association des Jeunes Visionnaires de St-Michel de l’Attalaye Raoul Pierre, Coordonnateur
18- Mouvement des Jeunes Réalistes de la Ruelle Estimé (MJRE) Peterson Sanon, Vice-Président
19- Mèche Créole Ronald Etienne, Secrétaire Général
20- Vizyon pou Konesans ak Solidarite (VKS) Bernard Estinvil, Coordonnateur Général
21- Organizasyon Gwoup Saate Pam Johnny Descollines, Secrétaire Général

POUR AUTHENTIFICATION :
Emmanuel Ménard

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.