Bolivie : intensification des manifestations à l’issue de l’ultimatum de 48 h accordé au président Morales pour démissionner

2
385

Des boliviens ont également manifesté devant l’hôtel où se trouve une délégation de l’OEA, venue « auditer les résultats des élections ».

Les manifestants ont créé une chaîne humaine pour empêcher la police de déblayer les routes barricadées…Toutefois, à La Paz, la capitale, ville-lock, les points de blocage sont toujours maintenus dimanche pour forcer le président Morales à abandonner le pouvoir, qui, selon les manifestants, aurait gagné frauduleusement la présidentielle dès le premier tour .

Dimanche 3 novembre 2019 ((rezonodwes.com))–Après l’échéance de l’ultimatum que les dirigeants de la société civile ont accordé au président Evo Morales pour démissionner dans 48 heures, les manifestations se poursuivent ce dimanche dans différentes villes de la Bolivie.

Les citoyens protestent contre une présumé fraude électorale en faveur du président sortant Evo Morales. Certaines villes comme La Paz, la capitale, Santa Cruz et Cochabamba sont bloquées depuis les résultats des dernières élections.

Un fort contingent de policiers a commencé à déverrouiller les avenues et les routes de la ville centrale de Cochabamba, car elles avaient été fermées et bloquées à l’aide de pneus, de pierres et de bois. Cependant, les manifestants ont créé des chaînes humaines pour empêcher le passage.

Dans la partie sud de La Paz et une partie du centre-ville, les points de blocage sont maintenus. Les manifestations ont également eu lieu à l’hôtel où réside la délégation de l’OEA, qui procède à un audit des élections.

2 COMMENTS

  1. Evo Morales is a good man
    Working for people He is like Bernie Sanders
    And it is so hard to watch this world being
    bullied by one percent

  2. Evo Morales est un bon président mais il est un peu coupable d’avoir commis l’erreur de faire voter une loi pour quitter le pouvoir sans briguer un 4ème mandat et, ensuite, de se raviser, se dédire. Il devait avoir un dauphin de parti qui le remplacerait. Maintenant, ce qui arrive en Bolivie est l’oeuvre de secteurs manipulés par les Usa profitant de cette erreur politique comme une brèche.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.